Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

* Valeurs qui se traitent ex-dividende

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies mercredi à la Bourse de Paris, qui a fini en légère hausse, soutenue par des résultats d'entreprises avant la publication du compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine.

L'indice CAC 40 a gagné 0,24% à 4.341,10 points.

* PSA, deuxième plus gros volume du SBF 120, a terminé en repli de 1,52% à 12,31 euros après avoir gagné plus de 9% en début de matinée après l'officialisation de son projet d'augmentation de capital de trois milliards d'euros avec le chinois Dongfeng Motor et l'Etat français. Des analystes insistent cependant sur la nouvelle perte accusée par le constructeur automobile en 2013 et sur l'augmentation de la dette nette.

* VALLOUREC (-4,47% à 37,405 euros) a accusé la plus forte baisse de l'indice SBF 120, pénalisée par une décision antidumping des autorités américaines défavorable aux sociétés fabricant des tubes d'acier soudés aux Etats-Unis.

* NEXITY (+5,4% à 31,50 euros, plus forte hausse du SBF 120 dans des volumes ayant représenté 4,2 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext) a renoué avec son niveau de l'été 2011, le promoteur immobilier ayant fait état la veille de résultats annuels meilleurs qu'attendu et de perspectives jugées "rassurantes" par des analystes.

* LAFARGE (+3,23% à 54,30 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40 après avoir confirmé ses objectifs d'économies et de réduction de dette, misant sur une poursuite de la croissance dans les pays émergents et de la reprise aux Etats-Unis et en Europe.

* GDF SUEZ (+2,04% à 17,735 euros) a vendu l'intégralité de sa participation dans le groupe italien de services aux collectivités Acea en cédant ses actions à SUEZ ENVIRONNEMENT (-0,08% à 13,18 euros), qui s'est ainsi renforcé dans le secteur de l'eau en Italie.

* CREDIT AGRICOLE (+2,04% à 11,01 euros) a renoué avec un bénéfice en 2013 et estimé que le plan stratégique qu'elle s'apprête à dévoiler aux investisseurs lui permettra de devenir leader européen de la banque universelle de proximité en 2020.

* M6 a pris 2,28% à 17,045 euros et TF1 a fini sur un gain de 0,94% à 14,02 euros. M6 a tiré son épingle du jeu face à TF1 dans la bataille des prix à laquelle se livrent les acteurs du marché publicitaire de la télévision en France. TF1, qui avait débuté la séance en forte baisse, a effacé ses pertes à la suite de commentaires jugés rassurants du PDG Nonce Paolini.

* AB SCIENCE a fini en baisse de 3,84% à 15,53 euros, la valeur, qui a buté sur sa moyenne mobile à 200 jours (à 16,67 euros), ayant marqué une pause après avoir bondi de 30% au cours des deux dernières séances sur les perspectives du masitinib, la molécule phare multitraitements de la société pharmaceutique.

* ALSTOM a encore perdu 3,67% à 19,44 euros. L'inquiétude grandit autour d'Alstom depuis la révision à la baisse de ses perspectives et l'annonce par BOUYGUES (-0,91% à 29,355 euros) d'une dépréciation de 1,4 milliard d'euros sur sa participation dans le spécialiste des infrastructures électriques et ferroviaires. et

* ATOS a abandonné 3,6% à 66,94 euros, des analystes jugeant mitigés les résultats annuels et les objectifs annoncés par le groupe.

* CARREFOUR a reculé de 0,5% à 26,05 euros. Goldman Sachs a abaissé son conseil sur la valeur de "neutre" à "vendre", le broker jugeant notamment mal positionné le distributeur et estimant que le groupe devrait voir sa reprise être limitée sur le plan opérationnel.

* SOPRA GROUP a touché un plus haut de près de 14 ans et fini en hausse de 5,4% à 90,54 euros dans des volumes ayant représenté le double de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, le groupe de conseil et de services informatiques ayant fait état la veille d'une marge opérationnelle meilleure qu'attendu.

* CARMAT a progressé de 4,21% à 99,25 euros. Le premier malade à porter le coeur artificiel mis au point par Carmat est dans un état "satisfaisant", a fait savoir mardi l'hôpital européen Georges Pompidou, à Paris, 60 jours après l'intervention chirurgicale.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant