Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en hausse de 1,54% à 3.863,66 points, la probabilité de voir la Fed amorcer à échéance rapprochée un début de sortie de l'assouplissement quantitatif (quantitative easing, QE) ayant diminué à la veille de la réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la banque centrale américaine.

* ORANGE (+3,08% à 7,591 euros) a signé la plus forte progression du CAC 40. Comme attendu, le conseil d'administration de l'opérateur s'étant prononcé pour le maintien de son PDG Stéphane Richard malgré sa mise en examen dans l'affaire Tapie.

* Orange a été également porté, comme l'ensemble du secteur des TÉLÉCOM européen (+1,62%), par les visées de Vodafone (+1,47%) sur Kabel Deutschland (-0,27%) et une rumeur d'offre de 70 milliards d'euros d'AT&T sur Telefonica (+2,39%) rapportée par le journal El Mundo avant d'être démentie par le groupe espagnol. et

* Les VALEURS offrant un profil DEFENSIF ont cependant tenu le haut du pavé.

* DANONE a pris 2,75% à 58,22 euros, SANOFI 2,62% à 82,57 euros, L'OREAL 2,59% à 128,55 euros.

* CAPGEMINI a gagné 2,71% à 39,355 euros. Citi a réitéré son conseil d'achat de la valeur et porté son objectif de cours de 43 à 46 euros.

* MICHELIN (+1,44% à 70,63 euros) a conclu un accord de coentreprise pour la fabrication de caoutchouc synthétique avec l'indonésien PT Petrokimia Butadiene Indonesia (PBI), filiale de PT Chandra Asri Petrochemical Tbk (CAP).

* Les financières ont également soutenu la cote, portées par les anticipations du maintien du QE par la Fed dans un avenir proche. AXA a gagné 2,59% à 15,85 euros, BNP PARIBAS 1,09% à 43,75 euros, SOCIETE GENERALE 1,33% à 28,94 euros.

* TECHNIP (-1,67% à 83,7 euros) a accusé la plus forte des quelques baisses du CAC 40, plombée comme d'autres valeurs du secteur des services pétroliers par le deuxième avertissement en moins de six mois de l'italien Saipem (-29,19%), numéro un en Europe.

* Les minières et les métaux (-0,44%) ont accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe. A Paris, ARCELORMITTAL a lâché 1,12% et ERAMET (-2,32% à 74,24 euros) a enregistré la plus forte baisse du SBF 120.

* NEXITY a fait un bond de 9,41% à 28,94 euros, plus forte hausse du SBF 120, le président de la République ayant annoncé une baisse de la TVA sur l'investissement institutionnel en faveur des logements intermédiaires.

* REMY COINTREAU a perdu 1,66% à 82,58 euros, la valeur testant un support technique autour de 82 euros après avoir enfoncé vendredi un autre seuil graphique important vers 85 euros.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant