Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a accentué son recul de la veille (-0,61%) et clôturé en baisse de 0,97% à 4.405,61 points, pénalisé par la baisse des valeurs cycliques, comme l'automobile, sur fond de recul des prix du pétrole.

* ACCORHOTELS a perdu 2,83% à 38,775 euros, après une note de Credit Suisse, qui a abaissé sa recommandation de "neutre" à "sous-performance" sur la valeur en estimant que la montée des risques qui pèsent sur le groupe hôtelier n'est pas reflétée dans sa valorisation élevée.

* VIVENDI a reculé de 2,31% à 16,255 euros. L'Autorité de la concurrence s'est opposé à l'accord de distribution exclusive entre Canal+ et beIN Sports, infligeant un revers cinglant à Vincent Bolloré qui avait présenté le projet comme essentiel pour redresser la chaîne cryptée.

Par ailleurs, la famille Guillemot réfléchit au bien-fondé d'utiliser le produit de ses titres Gameloft (-0,13% )pour se renforcer encore au capital d'Ubisoft (+0,62%) face aux assauts de Vivendi, dit le PDG d'Ubisoft, Yves Guillemot, dans un entretien au Monde.

* RÉMY COINTREAU a chuté de 3,34% à 74,19 euros, parmi les plus fortes baisses de l'indice SBF 120, en dépit de résultats annuels en hausse publiés par le groupe de spiritueux, plusieurs analystes soulignant le niveau de valorisation déjà élevé du titre.

Dans le même secteur, Pernod Ricard a perdu 0,92% à 96,78 euros.

* Les VALEURS CYCLIQUES, comme le secteur de L'AUTOMOBILE ou les BANQUES, ont lâché du terrain.

RENAULT a reculé de 2,37% à 79,57 euros, PSA de 1,62% à 13,67 euros et VALEO de 1,32% à 45,535 euros.

CRÉDIT AGRICOLE a abandonné 2,31% à 8,451 euros et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a lâché 2,1% à 34,205 euros.

* Les VALEURS PARAPÉTROLIÈRES, pénalisées par des prises de bénéfices, ont effacé une partie de leurs gains de la veille, alors que le baril de Brent (-0,84% à 17h40) est en baisse après la remontée du dollar face à l'euro.

TECHNIP a reculé de 3,57% à 50,19 euros, plus forte baisse du CAC 40. Hors CAC, CGG a perdu 10,59% à 0,76 euro, plus forte baisse du SBF 120, et VALLOUREC a reculé de 5,4% à 3,557 euros.

* Les VALEURS MINIÈRES (-2,92% à 17h40) ont également reculé, dans le sillage des prix des métaux.

ARCELORMITTAL a abandonné 2,25% à 4,77 euros. Hors CAC, APERAM a perdu 1,57% à 35,655 euros et ERAMET 3,18% à 33,21 euros.

* En revanche, PUBLICIS a bien résisté et a pris 0,92% à 62,37 euros, parmi les rares hausses du CAC 40, portée par une note de JP Morgan qui salue la transformation du groupe publicitaire et anticipe une croissance de sa marge grâce à des prix plus compétitifs.

* NEOPOST a clôturé en hausse de 3,18% à 21,77 euros, plus forte hausse du SBF 120, après avoir testé en séance une résistance technique à 21,9 euros.

* INGENICO (+2,08% à 102,85 euros) a rebondi au lendemain d'une baisse de 7,23%, alors qu'Invest Securities souligne dans une note que le profit warning de son concurrent américain Verifone Systems ne devrait avoir aucun impact pour la société.

* AMOEBA a plongé de 9,67% à 27,55 euros, après avoir annoncé que l'Agence française de sécurité sanitaire délivrerait avec retard l'autorisation de mise sur le marché provisoire en France et en Europe de son biocide biologique, dont les ventes ne sont attendues que début 2017, soit avec un semestre de décalage.

(Raphaël Bloch, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant