Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a perdu 0,99% à 4.421,78 euros après s'être retourné à la baisse en début d'après-midi avec les chiffres mensuels de l'emploi et de l'activité dans les services aux Etats-Unis, inférieurs aux attentes.

Sur la semaine, l'indice phare à la Bourse de Paris recule de 2,06%.

* Dans ce contexte, les VALEURS BANCAIRES et AUTOMOBILES ont été délaissées par les investisseurs.

RENAULT a chuté de 3,87% à 80,28 euros, plus forte baisse du CAC 40, et GROUPE PSA a reculé de 2,83% à 13,895 euros.

CRÉDIT AGRICOLE a perdu 2,58% à 8,646 euros et BNP PARIBAS a perdu 2,5% à 46,32 euros, tandis que SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a lâché 1,7% à 35,61 euros.

* AIRBUS GROUP a reculé de 3,53% à 53,35 euros - accentuant ses pertes dans l'après-midi avec la remontée de l'euro à plus de 1,13 dollar - alors que le président d'Emirates Airlines a déclaré que les discussions avec Airbus au sujet de l'A380neo avaient "en quelque sorte expiré" et que Qatar Airways a annulé sa première commande d'A320neo et dit ne pas être intéressé par de nouvelles commandes ni de l'A380 ni de l'A350.

* EURONEXT a abandonné 3,35% à 36,68 euros. La société de Bourse a indiqué que les conditions de marché difficiles avaient considérablement ralenti les introductions en Bourse dans le monde au cours du premier trimestre.

* En revanche, ACCORHOTELS (+6,73% à 40,445 euros) a fini en tête des hausses du SBF 120 et signé sa plus forte progression sur une seule séance depuis novembre 2011 (+8,44%). Selon Le Figaro, des négociations sont en cours pour obtenir de Jin Jiang qu'il accepte de plafonner sa participation dans le groupe hôtelier français, alors que la société chinoise viserait 29% du capital, soit le maximum possible sans franchir le seuil de 30% qui oblige à lancer une OPA.

* GTT a pris 1,54% à 30,65 euros après l'annonce d'un contrat avec Hyundai Heavy Industries portant sur l'équipement de deux nouveaux méthaniers, jugé positif par plusieurs analystes.

* VALNEVA a dégringolé de 19,38% à 2,62 euros, plus forte baisse de l'indice CAC Mid & Small, et a touché en séance un nouveau plus bas depuis novembre 2008 à 2,55 euros. La valeur a été pénalisée par l'échec d'une étude de phase II/III d'un vaccin contre la bactérie pseudomonas, codéveloppé avec le britannique GSK. Dans une interview à Reuters, la biotech a dit avoir les moyens de rebondir et confirmé ses objectifs.

(Raphaël Bloch, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant