Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé en baisse de 0,44% à 3.411,53 points, dans un marché très peu actif (moins de 2,5 milliards d'euros échangés sur NYSE Euronext Paris) et en panne d'inspiration. La séance a été essentiellement dominée par une avalanche de chiffres d'affaires et de résultats trimestriels en demi-teinte :

* FRANCE TÉLÉCOM (-5,16% à 8,833 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, l'opérateur anticipant une année 2013 plus difficile que prévu du fait d'une conjoncture économique délicate et d'une guerre des prix dans le mobile en France. Cela l'a conduit à réduire fortement sa prévision de dividende pour 2012 et 2013.

Présents dans la téléphonie mobile, BOUYGUES a reculé de 1,77% à 18,89 euros et VIVENDI de 2,44% à 15,78 euros.

* STMICROELECTRONICS a perdu 2,47% à 4,702 euros sur des prises de bénéfice après une remontée de plus de 12% du 4 au 24 octobre.

* ARCELORMITTAL a lâché 2,38% à 11,9 euros. Le brésilien Vale, deuxième groupe minier mondial, a fait état d'une chute de 66% de son bénéfice net du troisième trimestre en raison notamment d'un creux de trois ans touché par les cours du minerai de fer.

ERAMET a perdu 5,07% à 94,1 euros. La société minière a fait état d'un chiffre d'affaires stable au troisième trimestre, la hausse des alliages utilisés par le secteur aéronautique en pleine croissance compensant la chute des cours du nickel et du manganèse.

* LAFARGE (+1,45% à 45,175 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40 et poursuivi une remontée entamée la veille (+1,57%) après une perte de 4,7% entre le 19 et le 23 octobre

* SANOFI (+1,42% à 67,04 euros) s'est classé deuxième au palmarès du CAC 40 après avoir indiqué que son bénéfice baisserait moins que prévu cette année, les réductions de ses coûts et ses produits contre le diabète et les maladies rares lui ayant permis de limiter l'impact de la perte d'exclusivité de plusieurs de ses grands médicaments au troisième trimestre.

* AXA a gagné 1,04% à 12,185 euros après l'annonce d'une légère croissance de son activité sur les neuf premiers mois de l'année, la progression de l'assurance dommages dans les pays émergents permettant de compenser la morosité de l'activité en Europe.

* IPSOS (+7,5% à 25,785 euros) a fini en tête des hausses du SBF 120 après avoir dit viser l'an prochain une croissance organique supérieure à celle du marché et une marge opérationnelle d'environ 11% à la suite du rachat de Synovate au britannique Aegis.

* SUEZ ENVIRONNEMENT s'est adjugé 3,41% à 8,452 euros après une amélioration de ses performances au troisième trimestre par rapport au premier semestre et la confirmation de ses objectifs pour 2012, le groupe misant notamment sur ses mesures d'économies pour faire face à une situation difficile en Europe.

* GEMALTO s'est octroyé 3,14% à 69,0 euros après avoir annoncé qu'il devrait atteindre son objectif de résultat opérationnel dès 2012, soit avec un an d'avance, grâce à ses performances dans la téléphonie mobile.

* Son concurrent INGENICO a pris 3,47% à 40,99 euros, le groupe ayant relevé la veille sa prévision de chiffre d'affaires pour 2012 grâce aux performances de ses terminaux de paiement, en particulier en Europe et au Brésil.

* DASSAULT SYSTÈMES (+2,28% à 83,37 euros) a relevé ses objectifs financiers pour 2012 après des résultats supérieurs à ses attentes au troisième trimestre.

* PUBLICIS (-1,24% à 40,895 euros) a pâti de la nouvelle révision à la baisse des prévisions de résultats annuels du numéro un mondial de la publicité WPP (-2,29%) afin de prendre en compte un ralentissement marqué de ses activités en Amérique du Nord et en Europe continentale au troisième trimestre.

* PSA a lâché 3,45% à 5,368 euros. Le titre a été une fois encore chahuté au lendemain d'une baisse de 4,6%, plusieurs brokers ayant abaissé leur recommandation et/ou objectifs de cours sur la valeur, le constructeur ayant perdu des marges de manoeuvre après avoir reçu une garantie publique pour sa filiale bancaire.

* MERSEN a chuté de 7,45% à 19,74 euros, au lendemain d'un avertissement sur ses résultats annuels.

* INTERPARFUMS a gagné 3,93% à 21,14 euros après avoir annoncé la signature d'un contrat de licence avec la maison Karl Lagerfeld -une opération qui intervient après la perte des parfums Burberry.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant