Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a fini à moins de trois points de la barre des 4.500 points, franchie très brièvement en séance avec un plus haut de l'année à 4.504 points, proche de ses sommets d'avant-crise, début août 2008. L'indice parisien a clôturé en hausse de 0,83% à 4.497,83 points, soutenu, comme les autres indices par des publications trimestrielles au-dessus des attentes et l'actualité des fusions-acquisitions.

* Les pétrolières (+2,4%), soutenues par la hausse des cours du brut, les bancaires (+2%), les assurances (+1,7%), soutenues par les résultats trimestriels de Deutsche Bank meilleurs qu'attendu, ont signé, avec la construction (+1,9%) les plus fortes hausses sectorielles en Europe.

* SOCIETE GÉNÉRALE (+4,40% à 45,1 euros) a enregistré la meilleure performance du CAC 40. BNP PARIBAS a gagné 1,51% à 55,9 euros, CREDIT AGRICOLE 1,51% à 11,465 euros et AXA 2,27% à 19,16 euros.

* TOTAL a progressé de 2,37% à 51,49 euros et LAFARGE 2,22% à 67,19 euros, VINCI 1,63% à 55,03 euros.

* ORANGE a engrangé 3,32% à 11,2 euros après avoir annoncé une stabilisation de son taux de marge au premier trimestre, la poursuite de ses efforts d'économies ayant compensé pour partie le recul de son chiffre d'affaires sur ses principaux marchés.

* ESSILOR a pris 1,54% à 77,37 euros après avoir annoncé un chiffre d'affaires meilleur que prévu au 1er trimestre, grâce à de bonnes performances dans les pays émergents et à un rebond de l'activité aux Etats-Unis.

* GEMALTO a gagné 1,46% à 80,59 euros et ALCATEL-LUCENT 1,21% à 2,838 euros avec l'ensemble des technologiques, dont l'indice a progressé de 1,44%, tiré notamment par NOKIA (+2,92%) qui a publié un bénéfice supérieur aux attentes au T1. CAPGEMINI (-1,61% à 51,34 euros) a toutefois accusé la plus forte baisse du CAC 40 après avoir publié un CA du 1er trimestre inférieur aux attentes.

* EDF a perdu 1,42% à 27,455 euros sur une information du Nouvel Observateur, démentie par Bercy, selon laquelle le gouvernement envisageait de céder des titres EDF pour financer une prise de participation d'ALSTOM.

* PSA a bondi de 10,63% (après détachement de BSA) à 12,725 euros et fini en tête des hausses du SBF 120 après avoir lancé la deuxième partie de son augmentation de capital de 3,0 milliards d'euros qui marquera l'entrée du chinois Dong Feng et de l'Etat français à son capital qui, à l'issue de l'opération, détiendront chacun 14,1% à égalité avec la famille Peugeot dont la part sera ainsi réduite.

* GAMELOFT a gagné 5,11% à 7,2 euros après avoir publié un chiffre d'affaires en hausse de 12% à taux de change constants. Techniquement, le titre a franchi une résistance à 7,17 euros après une brève percée en séance au-dessus de sa moyenne mobile à 20 jours (7,31 euros) avec un plus haut à 7,4 euros. Le communiqué

* IMERYS (+4,59% à 63,59 euros) a fait état d'une baisse de 2,7% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, des effets de change et de périmètre éclipsant l'amélioration du climat économique en Europe et la bonne tenue de l'activité en Amérique du Nord.

* ALTRAN (-3,86% à 8,08 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après avoir enfoncé sa moyenne mobile à 20 jours (8,149 euros).

* ERAMET a perdu 3,79% à 94,0 euros après avoir annoncé une baisse de 10% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, en raison notamment d'arrêts de maintenance programmés, et a dit s'attendre à un retour à la croissance au deuxième trimestre.

* ORPEA a gagné 4,67% à 50,87 euros après avoir annoncé lundi l'acquisition de son homologue allemand Silver Care, une opération qui sera relutive dès 2014 avec une amplification à partir de 2015. Le groupe a relevé son objectif de ventes pour l'exercice en cours à 1.930 millions d'euros (+20% par rapport à 2013).

* TRANSGENE a chuté de 15,24% à 9,29 euros et accuse la plus forte baisse du CAC MidSmall après avoir annoncé que le groupe pharmaceutique suisse Novartis avait décidé de ne pas lever l'option de licence sur le TG4010, un produit d'immunothérapie des cancers.

* AUDIKA (+7,51% à 12,45 euros) a annoncé mardi avoir signé un accord ferme pour la cession de son réseau italien de 55 centres spécialisés en correction auditive au groupe italien Amplifon, le leader mondial du marché.

(Raoul Sachs et Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant