Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, qui a fini en baisse, pénalisée par les secteurs de l'énergie et des banques dans un environnement également marqué par l'annonce d'une croissance un peu plus faible qu'attendu au deuxième trimestre en zone euro.

L'indice CAC 40 a reculé de 0,61% à 4.956,47 points, portant à 3,85% son recul sur l'ensemble d'une semaine boursière marquée par les effets de la dévaluation du yuan sur les marchés financiers:

* EDF a abandonné 2,33% à 20,785 euros, plus forte baisse du CAC 40, RBC ayant ramené sa recommandation sur le titre de "surperformance" à "performance en ligne" et son objectif de cours de 29 à 24 euros en soulignant les effets de la pression sur les prix de l'électricité.

* Le secteur de l'ÉNERGIE (-0,95%) a enregistré la plus forte baisse sectorielle en Europe dans le sillage des cours du pétrole (-0,55% pour le Brent vers 18h) sur fond de craintes de surproduction et d'inquiétudes entourant le ralentissement des économies émergentes.

CGG a cédé 1,4% à 3,947 euros, TECHNIP 1,05% à 49,175 euros et TOTAL 0,86% à 44 euros. VALLOUREC (-2,76% à 12,525 euros), qui a accusé la plus forte baisse du SBF 120, va en outre quitter l'indice MSCI France à la fin du mois.

* LAFARGEHOLCIM a perdu 1,99% à 60,14 euros. Des analystes rappellent que les résultats publiés par le groupe au titre du deuxième trimestre ont déçu et nourri quelques doutes à court terme.

* Les BANQUES EUROPÉENNES ont fini en repli de 0,46%. Neuf banques, dont BNP Paribas, ont accepté un règlement négocié aux Etats-Unis pour mettre fin à une plainte en nom collectif d'investisseurs s'estimant floués par des manipulations frauduleuses sur le marché des changes.

CREDIT AGRICOLE a perdu 1,06% à 12,615 euros, BNP PARIBAS 0,92% à 58,15 euros et SOCIETE GENERALE 0,61% à 46,70 euros.

* AIR FRANCE-KLM a cédé 1,26% à 6,211 euros. La direction d'Air France a décidé de poursuivre son action en justice sur la mise en oeuvre du plan de restructuration "Transform" et a assigné au fond le syndicat des pilotes SNPL.

* En revanche, certaines VALEURS ayant subi le choc de la dévaluation du yuan cette semaine reprennent quelques couleurs à l'image du secteur automobile : RENAULT (+1,18% à 83,25 euros) et PSA (+0,35% à 17,07 euros).

* SAFRAN a grimpé de 2,37% à 70,88 euros, plus forte des cinq hausses du CAC 40. Plusieurs analystes continuent de saluer la solidité de la publication semestrielle du groupe, également marquée par un relèvement de ses objectifs 2015.

* De son côté, THALES (+2,14% à 62,59 euros) a compté parmi les plus fortes progressions de l'indice SBF 120. L'équipementier a retouché son plus haut historique inscrit au début du mois, à 63,26 euros, Goldman Sachs se montrant plus optimiste que le groupe pour sa marge opérationnelle à l'horizon 2017-2018.

* INGENICO (+5,63% à 127,60 euros) a signé un nouveau plus haut historique, à 129,25 euros, et fini en tête des hausses du SBF 120 alors qu'il va rejoindre à la fin du mois l'indice MSCI World.

* KLÉPIERRE a grimpé de 3,25% à 42,58 euros, ABN Amro saluant le redressement de la foncière après ses résultats semestriels et ayant relevé sa recommandation sur la valeur de "conserver" à "acheter".

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant