Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies mardi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en nette hausse après sa baisse des séances précédentes marquées par les inquiétudes à l'égard des économies émergentes. La prudence est toutefois restée de mise avant l'issue de la réunion de politique monétaire de la Fed, mercredi, et la première estimation du PIB américain du quatrième trimestre, jeudi.

L'indice CAC 40 a gagné 0,98% à 4.185,29 points après avoir lâché plus de 4% en trois séances.

* Les VALEURS FINANCIÈRES et les CYCLIQUES ont été les principaux moteurs du rebond.

AXA a pris 3,98% à 19,465 euros, CRÉDIT AGRICOLE 2,29% à 10,205 euros, BNP PARIBAS 2,14% à 58,22 euros et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,42% à 43,425 euros. L'indice Stoxx des assureurs européens a gagné 1,9% et celui des banques 1,12%, aidées par le rebond des banques espagnoles (+1,93%), victimes depuis vendredi de leur exposition à l'Amérique latine.

Du côté des cycliques, ARCELORMITTAL a grimpé de 3,49% à 12,295 euros, RENAULT de 3,42% à 65,33 euros et ALCATEL-LUCENT de 1,99% à 2,968 euros. L'indice Stoxx du secteur européen des ressources de base s'est octroyé 1,54% et celui de la construction 1,44%.

APERAM (+8,39% à 13,37 euros, plus forte hausse du SBF 120) a également profité d'une note de Credit Suisse, qui a réitéré sa préférence pour la valeur en 2014 dans le secteur de l'acier inoxydable et salué la situation de monopole du groupe au Brésil.

VINCI a gagné 2,4% à 49,355 euros et EIFFAGE 2,55% à 43,88 euros. Eiffage et le ministre des Transports ont annoncé la signature des nouveaux contrats de plan entre l'Etat, APRR - filiale d'Eiffage - et AREA, en vertu desquels les deux réseaux autoroutiers réaliseront 500 millions d'euros d'investissements.

* AIRBUS GROUP a grimpé de 3,92% à 54,83 euros alors que l'euro est repassé sous 1,37 dollar - autour de 1,3660 dollar vers 18h. Par ailleurs, VietJetAir doit confirmer une partie d'une commande de neuf milliards de dollars portant sur 92 Airbus à l'occasion du salon de l'aéronautique de Singapour en février, selon plusieurs sources proches du dossier.

* PUBLICIS GROUPE a fini sur un gain de 1,96% à 65,67 euros, dopé par une note de Barclays qui estime qu'une "star du cash-flow est née" grâce à la fusion avec Omnicom. Le broker surpondère Publicis, Omnicom (dont il entame la couverture) et WPP mais, en raison d'un différentiel de valorisation, penche davantage pour le français et l'américain.

* A rebours de tendance, de nombreuses VALEURS offrant un profil DÉFENSIF ont été délaissées dans un contexte de rebond ayant fait la part belle aux actifs plus risqués. DANONE a lâché 1,18% à 50,26 euros, plus forte des quelques baisses du CAC 40, PERNOD RICARD 0,77% à 82,20 euros, ORANGE 0,39% à 9,035 euros et UNIBAIL-RODAMCO 0,28% à 178,50 euros.

* TECHNIP a lâché 0,96% à 63,85 euros, la valeur ayant fermé en séance un gap ouvert depuis le 19 décembre après être sortie par le bas d'un canal baissier.

* GEMALTO a reculé de 0,48% à 84,77 euros. La valeur, qui était surachetée, reprend son souffle après les plus hauts historiques atteints la semaine dernière.

* AB SCIENCE a rebondi de 7,92% à 11,72 euros après une chute de plus de 24% au cours des deux séances précédentes, consécutive à un avis négatif des autorités européennes sur le masitinib dans le traitement du cancer du pancréas, la valeur reprenant des couleurs après avoir été survendue au cours des dernières séances.

* SOITEC a fini en hausse de 7,8% à 1,52 euro. La division éclairage de Soitec a dévoilé une nouvelle famille de tubes LED pour le marché nord américain permettant au moins 60% d'économies d'énergie.

* SARTORIUS STEDIM (+6,07% à 129,40 euros) a publié un chiffre d'affaires annuel en forte progression et dit tabler sur une croissance de ses ventes d'environ 11% à 14% en 2013 à changes constants, dont quelque 6% provenant de récentes acquisitions.

* JCDECAUX a pris 3,99% à 31,93 euros, le groupe ayant publié une croissance organique de ses ventes trimestrielles supérieure aux attentes.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant