Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS, Reuters - - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, où les cotations françaises ont été emportées par le choc provoqué par le vote en faveur du Brexit au Royaume-Uni. Tous les groupes du CAC 40 finissent la séance dans le rouge.

L'indice CAC 40 a cédé 8,04% à 4.106,73 points dans des volumes représentant plus de trois fois et demie leur moyenne quotidienne sur les trois derniers mois, globalement en ligne avec les autres marchés européens.

Les gains des quatre séances précédentes sont effacés et le CAC 40 enregistre une perte hebdomadaire de 2,08%, quatrième semaine consécutive de baisse.

* Le SECTEUR BANCAIRE, particulièrement affecté par les incertitudes macroéconomiques, a reculé de 14,28% en Europe, plus forte baisse sectorielle.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a chuté de 20,57% à 28,8 euros, plus mauvaise performance du SBF 120, BNP PARIBAS de 20,57% à 28,8 euros, CREDIT AGRICOLE de 14% à 7,651 euros, NATIXIS de 17,13% à 3,439 euros

* AXA a lâché 15,48% à 18,18 euros.

* Les VALEURS de l'AUTOMOBILE (-8,74%) ont également décroché. GROUPE PSA, un des constructeurs les plus exposés au marché britannique où sa part de marché atteignait l'an dernier 8,5%, a cédé 18,17% à 11,71 euros. RENAULT (-13,62% à 70,49 euros) a reculé en raison de son exposition aux marchés émergents qui devraient être pénalisés par l'appréciation du dollar, estime Citi.

* Les VALEURS DU TRANSPORT AÉRIEN ont également perdu du terrain après l'avertissement lancé par IAG(-22,538%), maison mère de British Airways, qui a averti qu'elle n'atteindrait pas ses objectifs financiers.

* AIR FRANCE a cédé 9,88% à 5,917 euros.

Hors transport aérien, EUROTUNNEL a perdu 14,53% à 10 euros.

* PERNOD-RICARD (-1,52% à 95,17 euros), qui a été particulièrement malmené sur les marchés en 2016, est la valeur du CAC qui résiste le mieux à la tempête, malgré son exposition au marché britannique. Un trader basé à Londres souligne que le groupe n'avait pas profité du rebond du début de la semaine.

* BIOMERIEUX a pris 0,73% à 117,7 euros, plus forte des deux hausses du SBF 120. Plusieurs analystes soulignent que le SECTEUR MÉDICAL (-1,78%, baisse sectorielle la plus modérée en Europe) devrait être moins affecté que les autres par le Brexit.

(Joseph Sotinel, édité par Pascale Denis)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant