Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies mercredi à la Bourse de Paris, qui a fini en hausse mais sur une note moins élevée qu'à la mi-journée, les propos d'un ministre grec sur l'incapacité de la Grèce à rembourser le FMI le 9 avril sans aide, démentis par la suite, atténuant l'optimisme né des indices PMI suggérant un redressement plus rapide que prévu en zone euro.

L'indice CAC 40, qui prenait plus de 1% à la mi-journée, a clôturé en hausse de 0,57% à 5.062,22 points.

* Les VALEURS CYCLIQUES et les FINANCIÈRES ont profité du redressement économique en zone euro.

CRÉDIT AGRICOLE a pris 3,11% à 14,10 euros, plus forte hausse du SBF 120. AXA a avancé de 1,47% à 23,80 euros et BNP PARIBAS de 0,81% à 57,03 euros.

Du côté des cycliques, LEGRAND a avancé de 1,99% à 51,34 euros, SAINT-GOBAIN de 1,49% à 41,505 euros et SCHNEIDER ELECTRIC de 1,05% à 73,11 euros. Hors CAC, GEMALTO a progressé de 2,13% à 75,75 euros.

* VINCI s'est octroyé 1,69% à 54,13 euros et EIFFAGE 1,28% à 56,09 euros. Selon une source proche du dossier, les discussions entre les concessionnaires d'autoroutes et le gouvernement français ont repris cette semaine avec une volonté d'aboutir à un accord d'ici la fin de la semaine prochaine.

* En revanche, RENAULT (-1,65% à 83,37 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et VALEO a perdu 0,79% à 137,95 euros, l'indice du secteur automobile européen (-0,29%) ayant subi des prises de profits après avoir signé la meilleure performance sectorielle en Europe au premier trimestre (+31,8% contre +16% pour l'indice Stoxx 600).

Hors CAC, l'équipementier MONTUPET a lâché 1,83% à 65,28 euros.

PSA (+1,41% à 15,81 euros) a toutefois mieux résisté. Le constructeur automobile a vu ses immatriculations progresser de 7,9% en France en mars, celles de RENAULT augmentant de 8,1%, mais avec un recul de 9,8% pour sa marque low cost Dacia.

* NEOPOST (-6,76% à 47,69 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, le spécialiste du traitement du courrier ayant publié des chiffres annuels jugés décevants et averti d'un nouveau recul de sa marge pour l'exercice en cours.

* EURAZEO (+2,76% à 65,59 euros) a rebondi sur sa moyenne mobile à 50 jours, à 64,523 euros, testée depuis la semaine dernière.

* ALTRAN TECHNOLOGIES a gagné 1,75% à 9,476 euros. Société générale, qui a réitéré son conseil d'achat sur la valeur, souligne dans une note l'accélération attendue de la croissance du chiffre d'affaires, le potentiel "encore significatif" en Allemagne et aux Etats-Unis, et estime que le redressement de la marge d'Ebit et celui du cash flow libre ne sont pas intégrés dans le cours actuel.

* THEOLIA (+5,8% à 0,73 euro) a terminé parmi les plus fortes hausses du CAC Mid & Small. Le spécialiste de l'électricité d'origine éolienne a dit vouloir accélérer son développement en doublant rapidement ses capacités en France et au Maroc après avoir restructuré sa dette et réduit sensiblement sa perte nette l'an dernier.

* STENTYS (-6,09% à 5,71 euros) a vu sa perte opérationnelle se creuser l'an dernier, à 18,12 millions d'euros contre -11,98 millions en 2013, pénalisée notamment par une hausse des frais de R&D et les coûts liés à l'arrêt d'une étude.

* NATUREX (-5,44% à 48 euros) a vu sa marge opérationnelle chuter de 10,7% en 2013 à 2,1% en 2014, plombée par une augmentation des charges de restructuration et des dépréciations d'actifs.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant