Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a fini sous 4.300 points et perdu 1,53% à 4.246,14 points dans un volume étoffé de plus de 5,0 milliards d'euros sur Euronext Paris.

Outre des résultats d'entreprises qui ont déçu, l'Europe a suivi Wall Street où l'inquiétude au sujet de l'état des économies partenaires des Etats-Unis comme l'Argentine et des tensions avec la Russie grandit.

Au mois de juillet, le CAC 40 a perdu 4,0%.

* ALCATEL-LUCENT (-6,74% à 2,644 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, les craintes d'un ralentissement à venir de la demande sur son marché clef américain éclipsant la poursuite du redressement au deuxième trimestre.

* CARREFOUR a reculé de 4,77% à 25,83 euros malgré la forte progression de son résultat semestriel, le distributeur français pâtissant du défaut de l'Argentine où il est présent.

* LEGRAND a lâché 4,65% 41,405 euros après que le groupe a révélé avoir subi un lourd effet de change négatif au premier semestre, période également marquée par l'absence de reprise dans la construction en France.

* CRÉDIT AGRICOLE a abandonné 4,26% à 10,12 euros. L'établissement bancaire français a souffert de sa position de deuxième actionnaire de Banco Espirito Santo (BES) avec près de 15% du capital.

BES a chuté de 42,07% après avoir fait état d'une perte semestrielle de 3,6 milliards d'euros. Dans son sillage, l'indice Stoxx du secteur bancaire a lâché 1,95% et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a perdu 2,54% à 37,555 euros.

* BNP PARIBAS a limité la baisse de son action (-0,76% à 49,50 euros) après avoir annoncé une très forte perte au deuxième trimestre (4,3 milliards d'euros) due au règlement intervenu fin juin entre la banque et les autorités américaines.

* AIR LIQUIDE a perdu 3,72% à 95,02 euros après avoir fait état de résultats semestriels inférieurs aux attentes, pénalisés notamment par les changes.

* JCDECAUX a chuté de 7,50% 25,64 euros après avoir annoncé des prévisions jugées décevantes pour le troisième trimestre, sous le coup de difficultés en Russie et en Ukraine.

* VILMORIN a perdu 4,86% à 88,0 euros au lendemain de l'avertissement lancé par le spécialiste des semences sur sa marge 2013-2014 après un chiffre d'affaires inférieur aux attentes au quatrième trimestre.

* KERING (+5,02% à 159,95 euros) a fini en tête des rares hausses du CAC 40, le groupe de luxe ayant publié des résultats semestriels jugés rassurants.

* EDF (+2,79% à 24,14 euros) a confirmé ses objectifs pour 2014, malgré l'annulation d'une hausse de 5% des tarifs en France, après avoir vu ses résultats semestriels progresser grâce à la performance de son parc nucléaire.

* CAPGEMINI a gagné 2,49% à 54,23 euros après avoir confirmé ses objectifs de chiffre d'affaires et de marge pour 2014 en publiant des résultats semestriels en nette hausse malgré l'environnement peu porteur de ses marchés historiques.. "Une publication solide à tous les étages", disent les analystes d'Aurel BGC.

* SANOFI (+2,25% à 78,62 euros) a relevé sa prévision annuelle après avoir réalisé au cours de la première partie de l'exercice des résultats meilleurs qu'attendu grâce à de bonnes performances dans les pays émergents ainsi que dans le compartiment des maladies rares et du diabète.

* STERIA (+7,24% à 20,75 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120 et SOPRA (+2,26% à 80,84 euros) au lendemain de la clôture de l'OPE de Sopra en vue de la fusion des deux SSII.

* INGENICO a grimpé de 4,04% à 75,73 euros au lendemain de l'annonce par le spécialiste des services de paiement d'une révision à la hausse de ses objectifs financiers pour 2014 après des résultats semestriels meilleurs que prévu.

* VALLOUREC (-1,39% à 33,05 euros) a confirmé que la baisse de la demande de certains de ses grands clients pèserait sur ses performances du second semestre.

* MONTUPET (-9,36% à 46,5 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, le titre ayant enfoncé un support à 47,65 euros. Depuis qu'il est passé sous sa moyenne mobile 20 jours le 25 juillet, le titre a chuté de plus de 22%.

* TARKETT (-3,61% à 24,0 euros) a publié jeudi des résultats en repli au premier semestre, pénalisés par les effets de change, le ralentissement économique en Russie et la crise en Ukraine.

* STENTYS a abandonné 12,32% à 7,26 euros. Le spécialiste de la conception de stents a suspendu le recrutement des patients de l'étude "Apposition V", une étude pivot destinée à évaluer la sécurité et l'efficacité de son "stent auto-apposant".

* NRJ GROUP (-9,24% à 7,17 euros) a fait état mercredi d'une chute de 12,7% de son résultat et d'un recul de 13% de son chiffre d'affaires au premier semestre, pénalisé par un effet de base défavorable (le premier semestre 2013 avait profité de la comédie musicale "1789 Les Amants de la Bastille") ainsi que par la baisse de 9,3% des revenus dans la télévision dans un marché publicitaire toujours "très concurrentiel".

* Le groupe FNAC (-9,72% à 33,05 euros) entend limiter au second semestre les effets défavorables sur ses marges grâce notamment aux plans d'action commerciaux lancés au deuxième trimestre et à un effet mix catégorie moins défavorable que lors des six premiers mois de l'année.

* NORBERT DENTRESSANGLE a gagné 5,0% à 109,73 euros après avoir annoncé la signature d'un protocole d'accord avec le fonds d'investissement Oak Hill Capital Partners en vue d'acquérir la totalité des actions du groupe américain de logistique Jacobson pour 750 millions de dollars. Le groupe a également publié un chiffre d'affaires semestriel de 2,2 milliards d'euros, en hausse de 13,4% grâce à la vigueur de l'économie britannique et de la reprise en Espagne.

(Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthias Blamont)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant