Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en hausse de 0,10% à 4.432,83 points une séance en dents de scie marquée par des rachats à bon compte, au lendemain de la forte baisse des marchés, impactés par le scandale Volkswagen.

* Dans ce contexte, les valeurs CYCLIQUES ont regagné du terrain, comme SOLVAY (+1,53% à 95,13 euros) ou ALCATEL-LUCENT qui a pris 1,75% à 3,204 euros.

* TOTAL (+2,18% à 40,625 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40. Le géant français a relevé de 50% son objectif de réduction de coûts opérationnels, confirmé son intention de réduire nettement ses investissements et dévoilé une politique d'exploration moins risquée.

* En revanche, les parapétrolières, très sensibles aux investissements des majors du secteur, ont particulièrement souffert de ces annonces.

VALLOUREC a chuté de 4,71% à 8,995 euros, suivi par MAUREL ET PROM (-2,46% à 3,327 euros) et CGG qui a perdu 2,14% à 3,618 euros.

* Contre la tendance, les deux constructeurs automobiles français ont encore perdu du terrain dans des volumes fournis, le scandale Volkswagen (+5,19%) relançant notamment le débat sur le diesel, technologie dans laquelle PSA et Renault ont beaucoup investi.

PSA a reculé de 2,56% à 13,5 euros, suivi de RENAULT (-2,33% à 65 euros), alors que l'indice sectoriel européen de l'AUTOMOBILE a pris 0,88%.

* En revanche, les équipementiers automobiles ont été très recherchés, après avoir fait savoir qu'ils n'étaient pas impliqués dans l'affaire Volkswagen.

MONTUPET, plus forte hausse de l'indice SBF 120, s'est envolé de 10,26% à 57,17 euros dans des volumes représentant 3,1 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext.

PLASTIC OMNIUM a pris 3,17% et 20,855 euros et FAURECIA 2,38% à 28,225 euros. VALEO a gagné 1,70% à 113,90 euros et MICHELIN 0,95% à 80,88 euros.

* Le secteur BANCAIRE (-0,89%) a reculé, toujours pénalisé par les incertitudes concernant la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine, alors que la Banque centrale européenne a expliqué mercredi qu'elle voulait attendre avant toute expansion éventuelle de sa politique d'assouplissement quantitatif.

CRÉDIT AGRICOLE a perdu 2,61% à 10,455 euros, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,85% à 38,65 euros et BNP PARIBAS 1,39% à 51,15 euros.

* ARCELORMITTAL (-3,53% à 5,271 euros) a accentué sa baisse entamé la veille (-5,92%), toujours pénalisé les craintes d'un ralentissement de la demande chinoise en métaux et après l'avertissement sur résultats du numéro un européen de l'acier inoxydable, le finlandais Outokumpu (-3,12%).

* LAFARGEHOLCIM a perdu 2,49% à 47,64 euros, pénalisé par Société générale, qui a initié la couverture du titre avec une recommandation à "vendre", avec un objectif de cours de 43 euros, et souligne l'exposition du groupe à une accentuation du ralentissement des pays émergents.

* ALTEN s'est octroyé 5,10% à 46,60 euros, à la faveur notamment d'une note de Société générale, qui est passé à l'achat sur la valeur et souligne que la société devrait afficher en 2015 une marge opérationnelle de plus de 10% pour la deuxième année consécutive.

* ORPEA a clôturé en hausse de 4,51% à 71,44 euros, après avoir annoncé une nouvelle acquisition en Allemagne pour renforcer son offre. Le groupe a confirmé ses objectifs 2015 après un premier semestre marqué par une augmentation de plus d'un quart de son chiffre d'affaires et de son bénéfice.

* AIR FRANCE-KLM s'est adjugé 3,54% à 6,551 euros, à l'instar des autres compagnies aériennes, qui ont profité d'une étude positive de Morgan Stanley sur le secteur. La compagnie française a également profité d'une note de RBC Capital Markets, qui a ajusté son objectif de cours sur Air France de 6 à 6,40 euros, avec un conseil à "sous-performance". Le broker estime que la baisse des revenus cet été devrait être moins forte que prévu, notant que le groupe va continuer à bénéficier de la baisse des prix du kérosène.

* ZODIAC AÉROSPACE a reculé de 2,85% à 21,835 euros, plus forte baisse du SBF 120. Le titre est à la peine depuis qu'il a lancé mi-septembre un avertissement sur son résultat opérationnel courant en raison de ses problèmes de livraison de sièges d'avions.

* MCPHY ENERGY a bondi de 11,67% à 5,74 euros, porté par l'annonce mardi de la signature avec GNVert, filiale de ENGIE, de son premier projet en France pour l'équipement d'une station d'hydrogène qui sera construite à Lyon.

* GROUPE GORGE s'est adjugé de 5,98% à 23,73 euros, porté par l'annonce d'un partenariat stratégique avec une société chinoise pour le développement d'imprimantes 3D.

(Raphaël Bloch, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant