Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies mercredi à la Bourse de Paris, qui a terminé en hausse après son repli de la veille, les investisseurs hésitant entre les espoirs d'une annonce de la BCE jeudi pour endiguer la crise et les inquiétudes sur la croissance mondiale.

L'indice CAC 40 a clôturé en hausse de 0,2% à 3.405,79 points, au lendemain d'une baisse de 1,58%, soutenue par l'annonce d'un programme de rachat d'obligations de la BCE, qui serait prête à renoncer à son statut de créancier privilégié, selon des sources proches de l'institution.

* Les VALEURS BANCAIRES de la zone euro (+0,72%) ont profité du regain d'optimisme sur une action de la BCE. SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a gagné 2,48% à 21,275 euros, BNP PARIBAS 2,06% à 35,22 euros, et CRÉDIT AGRICOLE 0,92% à 4,623 euros.

* LEGRAND (+3,03% à 28,39 euros) a fini en tête du CAC 40 et du SBF 120, bénéficiant d'une note favorable de Barclays, l'intermédiaire, qui a relevé sa recommandation de "neutre" à "surpondérer" sur la valeur, estimant que le cours actuel constitue un bon point d'entrée sur l'un des meilleurs noms du matériel électrique. Le marché surestime le risque en Italie et en France, ajoute-t-il.

* Les valeurs DÉFENSIVES se sont distinguées, illustrant la prudence des investisseurs avant la réunion de la BCE. ESSILOR s'est octroyé 2,15% à 71,19 euros, AIR LIQUIDE 1,3% à 94,36 euros, PERNOD RICARD 0,93% à 89,85 euros et SANOFI 0,88% à 65,09 euros.

* A rebours de tendance, STMICROELECTRONICS (-4,89% à 4,399 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et du SBF 120, UBS, passé à la vente sur le titre, jugeant les cours actuels trop élevés compte tenu de la persistance des difficultés de ST-Ericsson, sa co-entreprise avec Ericsson (-0,41%).

* Autre valeur technologique de la cote, ALCATEL-LUCENT (-4,31% à 0,865 euro) a souffert des difficultés de Nokia dont le cours a chuté de 13% après la présentation de son nouveau smartphone.

L'indice Stoxx des groupes technologiques européens a lâché 0,48%.

* Les CYCLIQUES ont, elles, pâti d'une série d'indicateurs macroéconomiques peu encourageants des deux côtés de l'Atlantique ainsi qu'en Chine.

PSA, évoqué comme un possible sortant du CAC 40 avec Alcatel-Lucent, la décision en la matière devant intervenir au plus tard vendredi selon une note d'Exane, a perdu 2,28% à 5,746 euros.

VALLOUREC a reculé de 2,03% à 35,50 euros, ARCELORMITTAL de 1,97% à 11,42 euros, et, hors CAC 40, MAUREL ET PROM de 4,55% à 11,33 euros. L'indice Stoxx du secteur énergétique a perdu 1,56%, plus forte baisse sectorielle en Europe, et celui des minières 0,59%.

* EDF a vécu une fin de séance chahutée pour clôturer en baisse de 0,34% à 16,255 euros, après avoir abandonné jusqu'à 2,85% dans d'importants volumes suite à l'annonce d'un incident à la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin).

* ALTRAN TECHNOLOGIES a fini sur un gain de 1,81% à 4,545 euros, le marché étant confiant dans les perspectives du groupe de conseil en technologie.

* HAULOTTE s'est adjugé 6,84% à 6,25 euros après avoir annoncé un retour au bénéfice opérationnel au premier semestre et dit s'attendre à dégager une marge opérationnelle positive en 2012 malgré le ralentissement mondial de la croissance du marché de la nacelle.

* GAMELOFT a pris 3,6% à 4,89 euros dans des volumes représentant le triple de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, le groupe ayant revu à la hausse son objectif de chiffre d'affaires 2012 après avoir enregistré des ventes record au premier semestre, portées par le succès rencontré par ses jeux sur le marché des smartphones et des tablettes tactiles.

Blandine Hénault, Raoul Sachs et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant