Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, qui a fini en baisse, pénalisée par les résultats provisoires des enquêtes Markit menées auprès des directeurs d'achat en Europe montrant que la croissance du secteur privé européen n'a pas répondu aux attentes en avril.

L'indice CAC 40 a reculé de 0,62% à 5.178,91 points :

* De NOMBREUSES VALEURS CYCLIQUES ont pâti de l'indicateur européen selon lequel la croissance du secteur privé européen est ressortie inférieure aux attentes en raison d'un ralentissement des nouvelles commandes imputable pour l'essentiel à une activité poussive en France.

PSA a perdu 2,75% à 16,82 euros, SAINT-GOBAIN 2,07% à 40,415 euros et SCHNEIDER ELECTRIC 1,83% à 69,39 euros.

* Le SECTEUR TECHNOLOGIQUE européen (-2,07%) a accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe dans le sillage d'Ericsson (-9,99%), qui a publié un bénéfice d'exploitation trimestriel en deçà des attentes.

ALCATEL-LUCENT (-3,87% à 3,754 euros) a enregistré la plus mauvaise performance du CAC 40, imité par STMICROELECTRONICS (-4,52% à 8,855 euros) dans le SBF 120.

* En revanche, MICHELIN (+6,48% à 102 euros) a fini en tête des hausses du SBF 120. Le fabricant de pneumatiques est proche de son plus haut historique de l'été 2007, à 103,098 euros, au lendemain de l'annonce d'une activité trimestrielle meilleure qu'attendu et d'un programme de rachats d'actions.

* PERNOD RICARD (+2,38% à 116,30 euros) a inscrit un plus haut historique à 117,75 euros après avoir fortement accéléré la cadence au troisième trimestre de son exercice décalé grâce au rebond de ses ventes de cognac en Chine et aux bonnes performances de son whisky Jameson aux Etats-Unis.

* GENFIT a avancé de 5,73% à 43 euros alors qu'a débuté à Vienne le congrès international de l'Association européenne pour l'étude du foie qui se terminera le 26 avril et durant lequel la société biopharmaceutique organisera une réunion analystes et investisseurs vendredi à 12h00.

* BIOMÉRIEUX (+5,42% à 97,22 euros) a sensiblement accru son chiffre d'affaires au premier trimestre, dopé par des effets de change positifs et le dynamisme de l'Amérique du Nord.

* DASSAULT SYSTÈMES (+5,23% à 69,07 euros) vise pour 2015 une croissance organique de l'ordre de 14% de ses ventes de nouvelles licences à taux de change constants, comme au premier trimestre, tablant sur le renouvellement des modèles dans l'automobile.

* ALTRAN (+5,05% à 9,837 euros) a profité de l'annonce de la nomination de Dominique Cerutti, actuel directeur général et président du directoire d'EURONEXT (-2,89% à 38,94 euros), au poste de PDG à partir du 29 juillet.

* IPSEN a grimpé de 2,39% à 47,47 euros. Barclays a relevé son conseil sur la valeur de "pondération en ligne" à "surpondérer", le broker jugeant notamment négligé par le consensus le potentiel de ventes de deux traitements du groupe pharmaceutiques, Somatuline et Dysport.

* AUFEMININ (-6,13% à 24,34 euros) a accusé l'une des plus fortes baisses de l'indice CAC Mid & Small dans des volumes nourris (13,2 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext), l'éditeur de contenus et communautés pour femmes ayant fait état la veille d'une chute de ses résultats trimestriels.

* SOMFY a fini à un nouveau plus haut historique à 271,50 euros (+9,04%) au lendemain de l'annonce par le spécialiste de l'automatisation des ouvertures et des fermetures de la maison et du bâtiment d'une activité trimestrielle jugée rassurante et encourageante.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant