Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris où le CAC 40 a enregistré une troisième séance consécutive de hausse et clôturé sur un gain de 0,58% à 5.046,42 points dans un volume étoffé de 4,5 milliards d'euros sur Euronext, après une avalanche de résultats d'entreprises qui, dans l'ensemble, renforcent l'optimisme des investisseurs sur la reprise dans la zone euro.

* SAFRAN (+10,04% à 67,51 euros) a signé la meilleure performance du CAC 40 après avoir nettement relevé ses objectifs pour 2015 grâce à son activité de services pour moteurs civils, dont la croissance pourrait atteindre cette année quasiment le double de sa prévision initiale.

* LEGRAND, 2e plus forte hausse, a bondi de 7,16% à 55,8 euros après avoir assuré que les trois acquisitions qu'il a annoncées cette année devraient contribuer à hauteur d'environ 1,9% à la croissance de son chiffre d'affaires en 2015 et a fait état d'une croissance organique trimestrielle saluée par le marché.

* ALCATEL-LUCENT (+5,64% à 3,446 euros), troisième plus forte hausse du CAC 40, et Nokia (+7,53%) ont fortement progressé après la publication par les deux équipementiers de solides résultats trimestriels qui ont rassuré sur leur projet de fusion.

* ENGIE (ex-GDF-SUEZ) a pris 3,97% à 17,56 euros au lendemain de l'annonce par le producteur et distributeur de gaz et d'électricité d'un accord pour prolonger de dix ans deux des réacteurs qu'il exploite en Belgique.

* TOTAL a progressé de 1,46% à 44,96 euros. Plusieurs analystes ont salué la publication trimestrielle du pétrolier, qui montre qu'il est parvenu à limiter l'impact de la chute des cours du pétrole sur ses comptes grâce à son programme de réductions de coûts.

* EDF (+3,36% à 21,845 euros) et AREVA (+1,45% à 8,42 euros) ont dévoilé un protocole d'accord prévoyant la cession à l'électricien public de 51% à 75% du capital d'Areva NP, qui regroupe les activités réacteurs du groupe nucléaire, sur la base d'une valorisation de la société de 2,7 milliards d'euros.

* Contre la tendance, RENAULT (-7,99% à 83,13 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, malgré un bénéfice net semestriel quasiment doublé. Le constructeur souffre de la comparaison avec le rebond spectaculaire de la rentabilité observé la veille chez PSA Peugeot Citroën qui, après un bond de 6,04% mercredi, a reperdu 3,98% à 18,11 euros.. Par ailleurs, le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a annoncé dans le quotidien Le Monde que l'Etat céderait 5% du capital de Renault acquis au printemps dernier.

* SOLVAY (-2,42% à 121,2 euros) a poursuivi sa décrue et porté à -5,31% sa perte cumulée en deux séances, les investisseurs jugeant élevé le prix payé par le groupe chimique belge pour l'américain Cytec.

* ORANGE a abandonné 2,6% à 15,0 euros. Bpifrance a cédé 52,98 millions d'actions Orange, représentant 1,8% du capital de l'opérateur télécoms, pour un montant de 801 millions d'euros à travers un placement accéléré.

* COFACE a chuté de 21,0% à 9,14 euros et a accusé la plus forte baisse du SBF 120 au lendemain de l'annonce de résultats trimestriels jugés décevants.

* ELIS, 2e plus forte baisse du SBF 120, a plongé de 13,74% à 15,76 euros après la publication de résultats semestriels légèrement inférieurs aux prévisions, marqués surtout par une pression sur les prix qui a impacté les marges du groupe de blanchisserie industrielle.

* APERAM (-11,8% à 33,785 euros) a souffert de la prudence dont il a fait preuve pour le reste de l'année en raison de la chute des cours des prix du nickel.

* JCDECAUX a lâché 4,23% à 35,805 euros, la performance semestrielle et les perspectives du spécialiste de la publicité extérieure ayant déçu.

* ERAMET a abandonné 2,6% à 60,0 euros. La forte baisse simultanée des cours du nickel et du manganèse a pesé sur les résultats semestriels du groupe, contraint de continuer à réduire ses coûts et de se montrer plus sélectif dans ses investissements.

* INGENICO a grimpé de 6,45% à 116,3 euros après avoir relevé ses objectifs de croissance organique et de marge d'Ebitda pour 2015 et fait état de résultats trimestriels jugés solides.

* CASINO a avancé de 1,6% à 67,75 euros. Le distributeur, plombé au premier semestre par une perte en France et une forte baisse de son activité au Brésil, a annoncé une réorganisation de ses activités en Amérique latine afin de se désendetter et de bénéficier plus directement de la génération de liquidités de sa filiale colombienne Exito.

* EURONEXT (+4,10% à 40,6 euros) a fait état d'une progression de ses résultats trimestriels, soutenus par la croissance des volumes sur ses marchés au comptant et par la baisse de ses charges opérationnelles.

* TARKETT (+6,11% à 21,0 euros) a publié une croissance de 15% de son chiffre d'affaires au premier semestre, tiré par les acquisitions (+9,6%) et les taux de change (+5,8%).

* AXWAY (+4,8% à 22,51 euros) a jugé encourageante son activité commerciale pour le second semestre, après un chiffre d'affaires de 135,1 millions d'euros au premier (+4,3% en organique), qui s'est nettement accélérée au deuxième trimestre. Sur la semestre, la croissance organique des licences atteint 7,4%.

* PARROT a chuté 9,13% à 41,81 euros. Le groupe a creusé sa perte opérationnelle au deuxième trimestre en raison des frais externes liés à la réorganisation en cours de Parrot SA.

(Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant