Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, qui a fini en nette hausse au lendemain de nouveaux records inscrits à Wall Street à la faveur d'une baisse plus marquée qu'attendu des inscriptions au chômage aux Etats-Unis.

L'indice CAC 40 a terminé sur un gain de 1,4% à 4.277,65 points, dans des volumes limités (86% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext) après la fermeture pendant deux jours de la Bourse de Paris en raison des festivités de Noël. Au terme de cette semaine écourtée, le CAC 40 a gagné 2%.

* Aucune valeur du CAC 40 n'a reculé, la plus mauvaise performance de l'indice ayant été signée par GDF SUEZ (inchangée à 17,035 euros). Le Conseil d'Etat pourrait annuler lundi des tarifs du gaz à la suite de nouveaux recours déposés par l'Anode, une association qui regroupe les concurrents de l'opérateur historique.

* Les VALEURS CYCLIQUES ont gagné du terrain dans un contexte plus optimiste et favorable aux actifs risqués.

ALCATEL-LUCENT s'est octroyé 5,97% à 3,30 euros, plus forte hausse du SBF 120, ARCELORMITTAL 3,3% à 12,835 euros, BOUYGUES 2,85% à 27,20 euros ou encore TECHNIP 2,13% à 67,60 euros.

L'indice Stoxx du secteur européen des ressources de base a avancé de 2,06%, plus forte hausse sectorielle en Europe, et celui de la construction de 1,61%.

* Les GROUPES EXPOSÉS à la croissance de la Chine ont également été recherchés après avoir souffert des inquiétudes entourant l'évolution de l'économie chinoise. Selon un rapport gouvernemental cité par l'agence officielle Chine nouvelle, la croissance chinoise devrait s'établir à 7,6% cette année, soit un peu plus que l'objectif affiché de 7,5%.

PERNOD RICARD a grimpé de 2,51% à 83,03 euros, ESSILOR de 2,37% à 76,93 euros, KERING de 1,93% à 152,90 euros et DANONE de 1,43% à 51,93 euros.

Hors CAC, HERMES s'est adjugé 4,9% à 263,10 euros, la valeur ayant également rebondi sur sa moyenne mobile à 50 jours, à 251,56 euros, pour franchir celle à 200 jours, à 258,21 euros.

* EDENRED (-0,59% à 24,555 euros) a prévenu que le nouveau taux de change du bolivar vénézuélien pourrait avoir un impact négatif de 28 millions d'euros sur son résultat d'exploitation courant 2013.

* Le SECTEUR IMMOBILIER européen (+0,06%, moins bonne performance sectorielle en Europe) a été freiné par la hausse des taux d'intérêt - le 10 ans américain ayant dépassé en séance la barre symbolique des 3% - et par la perspective d'une poursuite de la progression des taux longs l'année prochaine.

KLEPIERRE a lâché 1,5% à 32,47 euros, plus forte baisse du SBF 120, GECINA 0,89% à 95,32 euros et FONCIERE DES REGIONS 0,18% à 61,74 euros.

* NEXITY (+5,12% à 26,375 euros) a en revanche franchi à la hausse une résistance technique à près de 26 euros. Des vendeurs actions ont en outre mis en avant les effets favorables que devraient avoir sur les marges du promoteur immobilier l'acquisition de l'administrateur de biens Oralia annoncée la semaine dernière.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthias Blamont

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant