Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, qui a terminé pratiquement inchangée dans des volumes limités, la prudence étant de mise parmi les investisseurs avant la saison des résultats, qui débutera ce soir aux Etats-Unis avec Alcoa.

L'indice CAC 40 a terminé à 3.705,88 points (+0,03%), dans des volumes à peine supérieurs à 2,2 milliards d'euros sur NYSE Euronext, les rumeurs de marché d'une nouvelle dégradation de la note de crédit de la France, démenties ensuite par plusieurs responsables français, n'ayant pas pesé sur l'indice phare de la place parisienne.

* Les VALEURS BANCAIRES de la zone euro (+1,08%) ont encore profité des assouplissements décidés par le Comité de Bâle à la mise en oeuvre du nouveau ratio de liquidité, au lendemain d'un gain de 1,5%.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (+3,17% à 31,085 euros) a terminé en tête des hausses du CAC 40, BNP PARIBAS a pris 1,07% à 45,695 euros et CRÉDIT AGRICOLE 0,81% à 6,631 euros.

* STMICROELECTRONICS a gagné 2,36% à 5,85 euros. S&P, qui vient de placer la note "BBB+" d'Ericsson (-4,77%) sous perspective négative, explique notamment que contrairement à STM qui a annoncé sa sortie de la coentreprise ST-Ericsson, un foyer de pertes, le suédois examine plusieurs options.

* Les VALEURS offrant un profil DÉFENSIF ont été recherchées avant le début de la saison des résultats, illustrant les doutes et craintes des investisseurs en la matière.

ESSILOR INTERNATIONAL s'est octroyé 1,24% à 76,10 euros, VIVENDI 1,1% à 16,61 euros, GDF SUEZ 0,83% à 15,82 euros et SANOFI 0,5% à 73,75 euros. L'indice Stoxx du secteur européen de la santé a avancé de 0,75% et celui des Télécoms de 0,6%.

* EADS a pris 0,57% à 30,925 euros. Airbus Military, filiale d'EADS, a été présélectionné par le gouvernement indien pour engager des négociations exclusives en vue d'un contrat de six avions-ravitailleurs.

Par ailleurs, EADS discute avec le ministère français de la Défense du prolongement jusqu'en 2017 du drone de surveillance Harfang dont le contrat arrivait à échéance fin 2013, a déclaré à Reuters Luc Boureau, directeur général délégué de Cassidian France, la division défense et sécurité du groupe européen.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont en revanche souffert, victimes des inquiétudes entourant la situation économique mondiale et européenne. Le taux de chômage a notamment inscrit un nouveau record dans la zone euro en novembre, à 11,8%, pendant qu'en Allemagne, les commandes au secteur industriel ont rechuté davantage que prévu.

ALSTOM a reculé de 3,37% à 30,825 euros, SAINT-GOBAIN de 2,78% à 32,155 euros et RENAULT de 2% à 39,67 euros. ALCATEL-LUCENT a glissé de 7,18% à 1,202 euro, signant ainsi la plus forte baisse du SBF 120. L'indice Stoxx du secteur automobile (-1,57%) a accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe devant les valeurs technologiques (-1,53%) et le secteur de la construction (-1,15%).

* TECHNIP (-3,99%, plus forte baisse du CAC 40, à 82,20 euros) a également pâti d'un abaissement de recommandation et d'objectif de cours de Cheuvreux sur la valeur, l'intermédiaire estimant que les perspectives 2013 du groupe qui seront présentées le 21 février risquent "clairement de décevoir".

* BOUYGUES a abandonné 3,84% à 22,28 euros dans des volumes représentant 2,4 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, le groupe de BTP ayant enfoncé plusieurs supports techniques compris entre 22,5 et 23 euros.

* Le SECTEUR IMMOBILIER a perdu du terrain en Bourse alors que, selon la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim), les transactions dans l'immobilier ancien pourraient encore chuter de près de 10% cette année en France après avoir dévissé d'environ 20% en 2012.

Le promoteur immobilier NEXITY a cédé 2,61% à 24,855 euros et son concurrent KAUFMAN & BROAD 0,29% à 17 euros. Les foncières UNIBAIL-RODAMCO et KLEPIERRE ont lâché respectivement 0,66% à 180,50 euros et 0,56% à 30,19 euros.

* AB SCIENCE a bondi de 16,57% à 21,95 euros, plus forte progression de l'indice SBF 120, dans des volumes représentant plus de quatre fois leur moyenne des trois derniers mois alors que les autorités européennes étudient deux traitements du laboratoire avant leur possible mise sur le marché.

* EURAZEO a grimpé de 4,28% à 41,255 euros. Société générale a relevé sa recommandation à "acheter" contre "conserver" avec un objectif de cours porté à 45 euros contre 41 euros sur le titre, le broker estimant que l'actif net réévalué (ANR) souffrait d'une décote trop élevée au regard de la qualité de son portefeuille.

* PAGESJAUNES a fini sur un gain de 2,51% à 2,04 euros après avoir annoncé l'acquisition de Chronoresto, un spécialiste de la commande de repas sur internet, dans le cadre de sa stratégie de développement numérique sur le marché de la restauration. Le montant de la transaction n'a pas été précisé.

* TRIGANO a cédé 3,63% à 10,89 euros, plombé par l'annonce d'un chiffre d'affaires inférieur aux attentes pour son premier trimestre 2012-2013.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant