Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, qui a marqué le pas à la suite de deux séances de fortes hausses essentiellement nourries par la perspective de nouvelles mesures de la part de la BCE et après la première baisse depuis plus d'un an et demi du moral des ménages allemands.

L'indice CAC 40 a gagné 0,04% à 4.395,26 points après avoir gagné 3,3% au cours des deux séances précédentes.

* Les BANCAIRES ont encore une fois été portées par la perspective de nouveaux assouplissements monétaires. CREDIT AGRICOLE a pris 1,97% à 11,365 euros, plus forte hausse du CAC 40, BNP PARIBAS 0,9% à 51,76 euros et SOCIETE GENERALE 0,14% à 39,37 euros.

* ALSTOM a avancé de 1,4% à 27,215 euros. Des analystes saluent l'annonce faite lundi du gain de trois contrats pour des liaisons haute tension à courant continu (HVDC) en Inde, en Corée du Sud et au Canada, d'une valeur totale de 800 millions d'euros. Par ailleurs, Espirito Santo Investment Bank souligne dans une note que GE constitue un partenaire industriel solide pour le groupe.

* VIVENDI a pris 1,23% à 20,19 euros. Les conseils d'administration de Telecom Italia et de l'espagnol Telefonica devaient se réunir ce mercredi pour examiner leurs offres de rachat de GVT, la filiale brésilienne de Vivendi, ont indiqué à Reuters des sources proches du dossier.

* La vente de GVT et la refonte du paysage télécoms au Brésil a profité de façon indirecte à l'ensemble des valeurs TELECOMS européennes (+0,73%) qui a signé la plus forte progression sectorielle en Europe dans le sillage de Portugal Telecom (+6,3%), en cours de fusion avec l'opérateur de télécommunication brésilien Oi, ce dernier envisageant de reprendre la participation de Telecom Italia dans Tim Brasil.

ORANGE s'est octroyé 1,4% à 11,615 euros.

* AIRBUS GROUP a encore grimpé de 0,47% à 46,765 euros alors que l'euro reste sous le seuil de 1,32 dollar, à 1,3194 dollar vers 18h, contre 1,33 dollar en moyenne la semaine dernière et plus de 1,36 dollar début juillet.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT a ajouté 0,43% à 13,865 euros aux 2,22% gagnés mardi à la suite du relèvement de recommandation d'Exane BNP Paribas, passé à "surperformance" sur la valeur, contre "neutre", avec un objectif de cours porté de 14 à 16,50 euros.

* En revanche, CARREFOUR (-0,93% à 26,60 euros) a enregistré la plus forte baisse du CAC 40. Des analystes soulignent que l'environnement économique reste difficile dans de nombreux marchés où le distributeur opère.

* L'OREAL (-0,86% à 127,50 euros) s'est reposée sur un support technique autour de 127 euros après avoir approché une résistance vers 129 euros à la suite d'un bond de 3% au cours des deux séances précédentes.

* GDF SUEZ a perdu 0,72% à 18,68 euros, plus forte baisse du CAC 40, après avoir déjà reculé de 0,8% la veille, à la suite d'une note d'UBS dans laquelle le broker se montrait plus pessimiste que le marché sur le producteur d'énergie et avait abaissé son conseil sur la valeur d'"acheter" à "neutre".

* TOTAL a lâché 0,58% à 49,74 euros. Son PDG, Christophe de Margerie, a déclaré dans un entretien à Ouest-France que le groupe devait continuer à adapter ses activités françaises de raffinage à la baisse de la demande en produits pétroliers.

* IPSEN (-4,04% à 32,145 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, la valeur se reposant sur sa moyenne mobile à 200 jours, à 32,50 euros, après être repassée sous celle à 50 jours, à 33,02 euros. Le titre a bondi de 5,4% mardi alors que plusieurs analystes anticipent une activité dynamique et une amélioration de la marge opérationnelle courante pour les résultats semestriels qui seront publiés vendredi.

* ERAMET a cédé 2,09% à 83,89 euros. Selon des traders, Carlo Tassara chercherait à vendre 12,8% du capital du groupe minier. Personne n'était joignable dans l'immédiat chez Eramet pour un commentaire.

* STMICROELECTRONICS a baissé de 0,78% à 6,326 euros. Credit suisse a initié la couverture du titre avec une recommandation à "sous-performance" et un objectif de cours à 4,80 euros, le broker estimant que l'avenir du fabricant de semi-conducteurs pourrait encore être compliqué et jugeant "optimistes" les objectifs opérationnels du groupe.

* EURAZEO (+4,66% à 57,04 euros) a terminé en tête des hausses du SBF 120 au lendemain d'un gain de 2,17% lié à l'annonce d'une hausse de 26,8% sur un an de son actif net réévalué, à 70 euros par action à fin juin, et de la confirmation du projet d'introduction en Bourse du spécialiste français de la blanchisserie industrielle Elis cet automne.

* MAUREL et PROM a fini en hausse de 4,22% à 11,865 euros, Société générale ayant relevé sa recommandation sur la valeur de "vendre" à "acheter" avec un objectif de cours porté de 12 à 14 euros.

* CGG a progressé de 3,96% à 7,038 euros. L'Autorité des marchés financiers (AMF) a indiqué dans un avis que Financière de l'Echiquier agissant pour le compte de fonds dont elle assure la gestion avait dépassé mardi le seuil de 5% du capital de CGG en détenant désormais 5,14% du capital.

* AREVA s'est octroyé 3,77% à 12,52 euros après avoir annoncé mardi plusieurs contrats avec un électricien américain pour la fabrication de combustible nucléaire ou la gestion de combustibles usés pour un montant de plus de 100 millions de dollars.

* INNATE PHARMA a pris 1,86% à 8,78 euros après avoir annoncé que la Commission européenne avait accordé le statut de médicament orphelin au IPH4102 pour le traitement des lymphomes T cutanés affectant initialement la peau. Un essai clinique de Phase I devrait démarrer en 2015.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Gwénaëlle Barzic)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant