Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, qui a fini en baisse une nouvelle séance très volatile, les marchés financiers réduisant toutefois leurs lourdes pertes de la mi-journée suite aux propos du président de la Réserve fédérale de Saint-Louis envisageant la poursuite du programme de rachats d'obligations de la Fed.

L'indice CAC 40, qui a perdu jusqu'à 3,8% en séance avec le retour de fortes inquiétudes sur la vigueur de l'économie mondiale, a fini en baisse de 0,54% à 3.918,62 points:

* EDF, détenue à 84,5% par l'Etat français, a chuté de 5,98% à 21,555 euros, plus forte baisse du SBF 120 dans des volumes ayant représenté 3,9 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext, plombée par les incertitudes entourant l'actionnariat du groupe.

AIRBUS, dont l'Etat français détient près de 11%, a reculé de 2,17% à 42,75 euros. L'euro est également remonté au-dessus de 1,28 dollar, contre 1,25 dollar au début du mois.

* Les FINANCIÈRES ont lourdement pesé sur les marchés, les investisseurs craignant un possible retour de la crise de la dette souveraine de la zone euro alors que la Grèce semble vouloir mettre fin par anticipation au plan d'aide européen qui lui avait permis de sortir de la crise en 2011. Le taux à 10 ans grec a dépassé brièvement les 9%.

BNP PARIBAS a abandonné 2,16% à 45,45 euros, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 2,16% à 34,385 euros, AXA 1,91% à 16,94 euros et CREDIT AGRICOLE de 1,1% à 10,375 euros. L'indice Stoxx du secteur bancaire européen a lâché 1,42%, plus forte baisse sectorielle en Europe.

* CGG, sur lequel Nomura a abaissé son conseil de "neutre" à "alléger", a cédé 5,07% à 5,971 euros et TECHNIP 1,23% à 56,20 euros. Les analystes craignent que la chute des cours du pétrole ne réduise encore davantage les investissements des sociétés pétrolières. Depuis fin juin, le baril de brut léger américain a perdu près de 23%.

* En revanche, ALSTOM (+3,83% à 26 euros) a fini en tête du CAC 40. Société générale a estimé mercredi que les résultats semestriels du spécialiste des équipements pour le transport ferroviaire pourraient constituer un catalyseur important en Bourse .

* Certaines VALEURS CYCLIQUES, en particulier celles que des gérants jugent capables de résister à une période de crise et/ou bien exposées à l'international, ont été recherchées avec la perspective d'une poursuite du programme de rachats d'actifs de la Fed.

VINCI a pris 2,21% à 42,32 euros, MICHELIN 1,96% à 69,69 euros, ARCELORMITTAL 1,76% à 9,656 euros et LEGRAND 1,72% à 38,50 euros.

* PUBLICIS (+1,88% à 51,39 euros) a annoncé mercredi l'acquisition de la société américaine 3|SHARE spécialisée dans les solutions numériques appliquées au marketing. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué.

* CARREFOUR (+0,57% à 22,215 euros) a ralenti la cadence au troisième trimestre, affecté par le recul de ses ventes en Europe du Sud et par une décélération en France, où le groupe a cependant résisté à un environnement très défavorable, marqué par des baisses de prix et de mauvaises conditions météo.

* AIR FRANCE-KLM (+6,49% à 6,364 euros) a fini en tête des hausses du SBF 120. Air France a annoncé être parvenue à finaliser un texte avec les syndicats au sujet de l'avenir de Transavia, la filiale low cost du groupe Air France-KLM.

* REMY COINTREAU a fini en repli de 1,37% à 51,19 euros après un nouveau recul de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre de son exercice décalé 2014-2015, toujours plombé par la baisse de ses ventes de cognac en Chine, dont l'ampleur a cependant été moins marquée qu'au cours des trimestres précédents.

* AÉROPORTS DE PARIS a baissé de 1,02% à 86,41 euros après avoir fait état d'un trafic en recul de 10,4% le mois dernier en raison de la grève de 14 jours des pilotes d'Air France.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant