Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a gagné 3,01% à 4.115,25 points, les déclarations des autorités chinoises sur la dépréciation du yuan et celles de la Banque centrale européenne (BCE) sur une action de soutien aux marchés dès mars redonnant confiance aux investisseurs.

* L'AUTOMOBILE (+4,56%) a signé la meilleure performance sectorielle en Europe, la baisse du secteur depuis le début de l'année incitant analystes et stratégistes à conseiller de revenir sur ces valeurs dont le recul est jugé exagéré au regard de leurs perspectives.

RENAULT a progressé de 7,67% à 73,57 euros, plus forte hausse du CAC 40, tandis que PSA gagnait 6,95% à 12,77 euros et VALEO 5,69% à 110,55 euros.

* ARCELORMITTAL (+6,01% à 3,016 euros) et APERAM (+5,1% à 29,385 euros) ont gagné du terrain dans le sillage des cours des métaux (+1,43% pour le cuivre) et la réouverture des marchés chinois après le nouvel an lunaire.

* Les VALEURS LIÉES AU PÉTROLE (+2,32%) ont rebondi, soutenues par les propos du ministre nigérian du Pétrole invitant les investisseurs à espérer un consensus de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) pour soutenir les cours de l'or noir.

TECHNIP enregistre une hausse de 1,95% à 40,78 euros et TOTAL de 1,64% à 38,625 euros.

VALLOUREC (+16,67% à 4,164 euros) clôture en tête du SBF 120, profitant également d'un article du journal Les Echos rapportant que Vallourec devrait céder 60% de son aciérie de Saint-Saulve (Nord) au groupe Ascométal et conserverait les 40% restants, "mais les discussions achoppent sur un besoin de financement de 20 millions d'euros", aux dires du PDG du groupe, cité par le quotidien.

* Les actions du SECTEUR TÉLÉCOMS FRANÇAIS ont surperformé dans la perspective d'un accord imminent concernant Bouygues Telecom entre les différents acteurs après plusieurs articles de presse évoquant le sujet.

NUMERICABLE-SFR a grimpé de 8% à 32,4 euros, BOUYGUES de 6,78% à 34,18 euros, ILIAD de 3,97% à 218,5 euros et ORANGE de 3,12% à 15,36 euros .

* En revanche, COFACE (-1,98% à 6 euros) a accusé la plus forte des deux seules baisses de l'indice SBF 120 . Plusieurs analystes évoquent encore la performance décevante au quatrième trimestre publiée la semaine dernière par l'assureur-crédit.

* EDF a cédé -1,25% à 10,3 euros. Le marché s'inquiète de la situation bilancielle et des résultats de l'électricien après un article du journal Le Figaro pointant les difficultés financières du groupe. En outre, Moody's a placé samedi sous surveillance avec implication négative plusieurs notes de crédit d'EDF, l'agence ayant actualisé les notes et/ou les perspectives d'une trentaine de sociétés européennes de services aux collectivités.

Malgré Moody's, ENGIE a gagné 3,07% à 13,76 euros alors que le Financial Times a écrit à son tour que le groupe envisage une vaste restructuration qui entraînerait entre 10 milliards et 20 milliards d'euros de cessions d'actifs.

* LATÉCOÈRE (-5,12% à 3,15 euros) vu son chiffre d'affaires progresser de 7,3% en 2015, en partie grâce à des effets de changes favorables, alors que la croissance de l'activité a ralenti à 2,8% au second semestre en raison de la baisse des cadences sur l'A330 d'Airbus à la fin de l'année.

* GAMELOFT a pris 2,46% à 5 euros. La famille Guillemot a renforcé sa participation dans le spécialiste des jeux pour mobiles, poursuivant sa stratégie de montée au capital face à l'entrée surprise il y a plusieurs mois du groupe de médias Vivendi (+2,23% à 17,62 euros).

(Joseph Sotinel et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthieu Protard)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant