Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies jeudi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a réduit ses pertes dans l'après-midi pour clôturer en très légère baisse de 0,04% à 4.557,36 points après la publication du PIB des Etats-Unis qui, même s'il décélère, montre un marché du travail qui reste dynamique.

* AIRBUS GROUP a chuté de 4,6% à 55,77 euros, plus forte baisse du SBF 120 après avoir atteint un plus bas depuis deux mois. L'avionneur a dit redouter un impact financier "significatif" lié aux nouveaux problèmes de l'avion militaire A400M et avoir expliqué que des goulots d'étranglement chez ses fournisseurs rendaient son objectif de livraison d'A350 en 2016 de plus en plus difficile à atteindre.

* ENGIE a cédé 1,20% à 14,415 euros. Moody's Investors Service a abaissé la note senior non garantie du groupe de A1 à A2, estimant que l'accélération annoncée de la transformation au profit des activités régulées ne suffira pas à compenser totalement l'impact de la chute des prix de l'énergie.

* SAINT-GOBAIN a reculé de 0,89% à 40,695 euros, pénalisé par des prises de bénéfices après son chiffre d'affaires au premier trimestre, plusieurs analystes soulignant le faible potentiel de hausse du titre, qui a gagné près de 25% depuis la mi-février.

* Contre la tendance, ARCELORMITTAL a gagné 6,92% à 5,111 euros, plus forte hausse du CAC 40, alors que les VALEURS liées MATIÈRES PREMIÈRES (+3,28%) ont signé la plus forte hausse sectorielle en Europe, soutenues par la vente par Anglo American (+8,079%) de son activité dans le phosphate et le nobium pour 1,5 milliard de dollars.

* IPSOS s'est envolé de 17,07% à 26,34 euros, en tête des hausses du SBF 120, signant sa plus forte hausse en séance depuis 2002, porté par la publication d'une croissance organique nettement supérieure aux attentes au premier trimestre.

* NEOPOST a pris 4,41% à 21,78 euros, le titre continuant, selon plusieurs analystes, de profiter de son niveau de valorisation attractif.

* NEXITY a grimpé de 4,24% à 45,87 euros, après avoir atteint un plus haut depuis près d'un an, à la faveur de l'annonce d'une progression de 20% de ses revenus dans l'immobilier résidentiel au premier trimestre.

* HERMÈS INTERNATIONAL (+3,08% à 316,6 euros) a ralenti la cadence au premier trimestre, avec l'Asie et les Etats-Unis, tout en signant une nouvelle fois une des meilleure performances du secteur, grâce cette fois-ci à sa division phare, la maroquinerie.

(Raphaël Bloch et Joseph Sotinel, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant