Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en hausse de 0,6% à 4.250,60 points, le rapport sur l'emploi américain de décembre très en dessous des attentes, avec seulement 74.000 emplois nouveaux créés, ayant conforté des marchés convaincus du maintien de politiques monétaires expansives de part et d'autre de l'Atlantique.

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC 40 a fait du surplace (+0,07%).

* LVMH (+2,32% à 125,8 euros), ORANGE (+3,11% à 9,469 euros), L'ORÉAL (+1,06% à 123,45 euros), SAINT-GOBAIN (+3,06% à 40,365 euros) et SCHNEIDER (+1,91% à 62,89 euros) ont été les principaux contributeurs à la hausse de l'indice.

* RENAULT, plus forte hausse du CAC 40, a gagné 3,57% à 62,94 euros et VALLOUREC a pris 2,97% à 40,615 euros.

* Comme LVMH, KERING (+1,64% à 145,6 euros) a été en partie soutenu par des annonces de Swatch Group (+3,55%), qui prévoit une croissance solide cette année après une hausse de 9% de son chiffre d'affaires en 2013.

* ALCATEL-LUCENT a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et terminé à 3,113 euros (-4,01%), sa moyenne mobile à 50 jours.

* LEGRAND a perdu 1,17% à 38,445 euros. Bank of America Merrill Lynch a abaissé sa recommandation d'achat à neutre. Dans le même secteur du matériel électrique, le broker est passé aussi d'achat à neutre sur REXEL (-2,39% à 19,42 euros).

* EUTELSAT a lâché 2,64% à 21,92 euros accuse la plus forte baisse de l'indice SBF 120 et SES a perdu 1,24% à 23,505 euros après la décision de JPMorgan d'abaisser son conseil sur les titres des deux sociétés de satellites, de "surpondérer" à "neutre".

* BENETEAU a chuté de 5,69% à 13,0 euros après une baisse de ses ventes au premier trimestre 2013-2014. En s'appuyant sur son carnet de commandes à fin décembre, le fabricant de bateaux de plaisance prévoit toutefois de surperformer le marché des bateaux sur l'exercice. Gilbert Dupont souligne que le chiffre d'affaires est inférieur à ses attentes et a abaissé son conseil d'accumuler à alléger.

* RODRIGUEZ GROUP a dégringolé de 11,28% à 2,28 euros après avoir annoncé que le tribunal de commerce de Cannes avait décidé l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire, le groupe n'ayant pas réglé l'échéance 2013 de son plan de sauvegarde.

Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant