Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris où le CAC 40 est repassé au-dessus des 4.400 points et a fini sur un rebond de 1,25% à 4.413,72 points au lendemain d'une baisse de 1,87%. Après avoir sous-performé les grands indices européens mardi, le CAC 40 a surperformé Londres et Francfort. L'Europe, pénalisée en matinée par une nouvelle baisse de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne, a retrouvé des couleurs après que Mario Draghi a réaffirmé que la BCE maintiendrait une politique monétaire accommodante tant que l'inflation restera sous 2%.

* Plus gros volume de la cote et plus forte hausse du CAC 40 (+2,89% à 50,17 euros), TOTAL, avec SANOFI (+1,73% à 88,92 euros), l'autre plus grosse pondération du CAC 40, a porté le rebond de l'indice.

Les pétrolières (+1,24%) ont enregistré une des meilleures performances sectorielles en Europe avec les produits de base (+2,03%) et les télécoms (+1,51%).

* TECHNIP a progressé de 2,79% à 65,68 euros.

* Du côté des minières et des métaux, ERAMET a gagné 2,8% à 84,81 euros tandis qu'ARCELORMITTAL, pénalisé par les craintes entourant la sidérurgie et l'économie chinoise, a reculé de 0,49% à 11,19 euros et poursuivi son mouvement de baisse entamé le 19 septembre après avoir comblé en séance un gap haussier ouvert le 16 septembre à 11,1 euros.

* ORANGE a gagné 1,71% à 11,62 euros. La Commission européenne s'apprête à déplafonner les tarifs que les grands opérateurs de télécommunications appliquent à leurs homologues de taille inférieure pour qu'ils puissent accéder à leurs réseaux, a déclaré une source proche de l'exécutif européen. Les Etats membres de l'Union européenne ont approuvé la mesure mardi, a ajouté la source, préparant le terrain à son adoption officielle d'ici la mi-octobre.

* AIR FRANCE-KLM a progressé de 1,05% à 7,599 euros. Le gouvernement est intervenu mercredi dans le conflit à Air France, au 10e jour de grève des pilotes, en annonçant l'abandon du projet contesté de filiales européennes low-cost, mais la direction de la compagnie s'en tient à son offre de "suspension" de Transavia Europe le temps des négociations.

* Les bancaires ont également rebondi et contribué à la hausse du CAC 40.

SOCIETE GENERALE a pris 1,84% à 40,93 euros et BNP PARIBAS 1,02% à 53,25 euros. Le président du conseil d'administration Baudouin Prot de BNP Paribas a fait part de son souhait de quitter la banque et un conseil d'administration se réunira vendredi soir pour choisir son successeur, a-t-on appris de sources proches du dossier. Jean Lemierre, conseiller de la direction de la banque et ancien président de la BERD, fait figure de favori pour succéder à Baudouin Prot.

* Le secteur des services informatiques a été pénalisé par l'américain ACCENTURE qui a dit prévoir un chiffre d'affaires inférieur aux attentes des analystes pour le trimestre en cours.

CAPGEMINI (-1,33% à 55,43 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et, dans l'indice SBF 120, SOPRA a lâché 1,62% à 71,33 euros.

ALTEN a cédé 1,41% à 33,52 euros après avoir annoncé une marge opérationnelle courante en baisse de 0,3 point, à 8,5%, au premier semestre, recul qu'il explique par la moindre rentabilité de ses dernières acquisitions. Pour le second semestre, le groupe d'ingénierie et conseil en technologies table sur une croissance organique de son activité comprise entre 2% et 3%, contre 1,5% au premier semestre, et une marge opérationnelle courante qui devrait "progresser de façon notable".

* Le secteur des médias et de la publicité (-0,06%) a enregistré la seule baisse sectorielle en Europe, impacté par la dégradation de RIGHTMOVE (-3,7%) par Citigroup, qui est passé à la vente sur le site britannique d'annonces immobilières en ligne.

Plus forte baisse du SBF120, TF1 a perdu 4,31%à 11,105 euros, M6 2,16 à 13,14 euros, HAVAS 1,52% à 6,17 euros LAGARDERE a reculé de 0,98% à 20,72 euros.

* SOITEC (+5,13% à 2,05 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120 sur un rebond technique, le titre ayant perdu plus de 10% depuis le 16 septembre date à laquelle, il est passé sous sa moyenne mobile 20 jours (2,107).

* EVOLIS a pris 3,37% à 22,7 euros après l'annonce d'une hausse de 1,9 point de sa marge opérationnelle, à 16,3%, au premier semestre. Le spécialiste des solutions de personnalisation des cartes à puce confirme tabler pour 2014 sur une croissance de ses ventes comprise entre 5% et 10%. CM-CIC Securities a relevé sa recommandation à "acheter" contre "conserver", avec un objectif à 27 euros.

(Raoul Sachs, Yann Le Guernigou, édité par Matthieu Protard)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant