Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, au terme d'une séance hésitante, les investisseurs - peu nombreux - étant à la fois confrontés à un environnement économique dégradé et espérant de nouvelles mesures des banques centrales pour soutenir la croissance mondiale.

L'indice CAC 40 (-0,27% à 3.426,41 points) a continué de consolider ses positions autour de 3.450 points dans des volumes faméliques (la moitié de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois), après avoir gagné 12% entre le 25 juillet le 7 août avec les propos du président de la BCE Mario Draghi sur la zone euro.

* Les CYCLIQUES ont pâti du net ralentissement, plus élevé que prévu, de l'économie japonaise au deuxième trimestre.

ALCATEL-LUCENT a perdu 2,54% à 0,959 euro, alors que S&P a abaissé de "stable" à "négative" sa perspective sur la note de l'équipementier télécoms.

TECHNIP, qui a enfoncé sa moyenne mobile à 20 jours (à 86,692 euros), a abandonné 2,09% à 85,29 euros. LAFARGE a reculé de 1,92% à 37,255 euros. L'indice Stoxx du secteur automobile européen a lâché 1,06% et celui de la construction 1,07%.

* LES VALEURS DOLLAR ont aussi été pénalisées par l'appréciation de l'euro face au billet vert, la monnaie unique se négociant à 1,2341 dollar contre 1,2289 vendredi. EADS a cédé 1,08% à 30,365 euros et STMICROELECTRONICS 2,85% à 4,78 euros, plus forte baisse du CAC 40.

* A rebours de tendance, les VALEURS FINANCIÈRES ont profité des espoirs d'intervention des principales banques centrales. SOCIETE GENERALE (+0,97% à 20,265 euros) a terminé en tête des hausses du CAC 40, devant CREDIT AGRICOLE (+0,8% 4,011 euros). AXA s'est octroyé 0,27% à 11,26 euros et BNP PARIBAS 0,22% à 33,75 euros. L'indice Stoxx des banques de la zone euro a pris 0,24%.

* Les VALEURS offrant un profil défensif ont néanmoins bénéficié des incertitudes du marché. Du côté des TÉLÉCOMS, FRANCE TELECOM a progressé de 0,49% à 11,265 euros et VIVENDI 0,16% à 15,655 euros; pour les UTILITIES, GDF SUEZ a avancé de 0,21% à 19,35 euros et SUEZ ENVIRONNEMENT de 0,32% à 8,908 euros. PERNOD RICARD s'est octroyé 0,38% à 87,98 euros et UNIBAIL-RODAMCO 0,19% à 162,15 euros.

Les indices Stoxx des pharmaceutiques de la zone euro a grimpé de 0,26% et celui des TELECOMS de 0,13%.

* IPSOS (+4,12% à 25,03 euros), plus forte hausse du SBF 120, a rebondi sur sa moyenne mobile à 50 jours (à 23,7874 euros) après avoir testé cette résistance technique à plusieurs reprises ces derniers jours.

* AIR FRANCE-KLM a gagné 1,42% à 4,30 euros. JPMorgan a relevé son objectif de cours de 4,10 à 4,7 euros tout en restant à sous-pondérer, le broker estimant que la valeur pourrait tripler en cas de succès du plan de réduction des coûts du groupe.

* TECHNICOLOR (-3,82% à 1,763 euro) a annoncé vendredi le succès d'une deuxième augmentation de capital, souscrite à plus de 143%. Les deux augmentations de capital qu'il a réalisées ont permis au groupe en difficulté de lever un total de 191 millions d'euros et au fonds américain Vector Capital de devenir le premier actionnaire avec 20,87% du capital.

* DERICHBOURG a fini en repli de 2,93% à 1,92 euro, après un gain de 3,72% vendredi.

* ARCHOS a plongé de 10,46% à 3,51 euros après avoir annoncé vendredi soir une chute de sa marge brute et un ralentissement de sa croissance au premier semestre, sous l'effet conjugué de la concurrence exacerbée sur le marché des tablettes et de la morosité de la conjoncture.

* BELVEDERE a demandé la suspension de son titre jusqu'au 20 août. Le groupe de spiritueux, en redressement judiciaire, a annoncé vendredi un "protocole transactionnel" fixant le cadre d'un accord avec une majorité de ses créanciers obligataires après quatre années de conflit.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant