Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS, 25 février (Reuters - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse mais sur un gain bien moins élevé qu'en milieu d'après-midi, les marchés européens évoluant au gré des projections de résultats des élections législatives et sénatoriales italiennes.

L'indice CAC 40, qui a pris 2% dans l'après-midi après des sondages donnant le centre-gauche en tête au Sénat et à la Chambre des députés, a fini sur un gain de 0,41% à 3.721,33 points alors que les dernières projections donnaient une victoire du bloc de Silvio Berlusconi au Sénat.

* VIVENDI (+3,2% à 15,945 euros) a terminé en tête des hausses du CAC 40, des informations de presse évoquant une offre en numéraire de Numericable sur SFR et le feu vert du gouvernement brésilien sur les offres de reprise de GVT.

* CREDIT AGRICOLE a grimpé de 2,72% à 7,475 euros. Les caisses régionales du groupe Crédit agricole prévoient plus de 1.400 suppressions de postes à la faveur du non-remplacement de tous les départs au sein de la banque, selon le journal Les Echos.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT s'est octroyé 1,17% à 9,252 euros, des investisseurs réduisant leur position de ventes à découvert sur la valeur à quelques jours de la publication des résultats annuels du spécialiste de la gestion de l'eau et des déchets.

* Certaines VALEURS CYCLIQUES affectées en fin de semaine dernière par la perspective d'une réduction plus rapide que prévu des achats d'actifs de la Fed ont été recherchées après des propos de membres de la Reserve fédérale soulignant les bienfaits de ces rachats d'actifs sur la santé budgétaire des Etats-Unis en stimulant la croissance de l'économie.

SOLVAY s'est adjugé 1,69% à 111,55 euros, GEMALTO 1,36% à 69,11 euros, MICHELIN 1,16% à 67,18 euros et LAFARGE 1,14% à 49,695 euros. L'indice Stoxx du secteur automobile européen a pris 1,39%, plus forte hausse sectorielle en Europe, celui des valeurs technologiques a gagné 0,66% et la chimie 0,59%.

* A rebours de tendance, ACCOR (-1,9% à 27,685 euros) a clôturé sous sa moyenne mobile à 50 jours à 27,819 euros pour se reposer sur un support technique important à près de 27,5 euros.

* De même, VALLOUREC (-1,32% à 41,79 euros) s'est reposé sur un support technique situé à moins de 42 euros.

* EADS a reculé de 0,98% à 35,54 euros alors que l'euro a dépassé en séance 1,33 dollar contre 1,3144 vendredi, avant de redescendre autour de 1,3180.

* SOITEC (+4,06% à 2,82 euros) a fini en tête des hausses du SBF 120 dans des volumes étoffés (2,4 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois), le fabricant de plaques de silicium sur isolants ayant annoncé un nouvel accord, cette fois-ci de développement et de licence avec GT Advanced Technologies, dans les diodes électroluminescentes (LED).

* SES a reculé de 3,36%, plus forte baisse du SBF 120, à 23 euros, des analystes ayant révisé à la baisse leurs estimations sur les futurs résultats du groupe après que l'opérateur de satellites a fait état vendredi d'un ralentissement de sa croissance en 2012.

* AREVA a lâché 1,58% à 13,405 euros. Le consortium nucléaire finlandais Fennovoima a annoncé que le japonais Toshiba était désormais le seul candidat pour la construction d'un réacteur nucléaire de forte puissance au nord de la Finlande, écartant ainsi Areva.

* ARCHOS a dévissé de 16,53% à 2,98 euros dans des volumes représentant 4,5 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, le fabricant français de tablettes ayant fait état vendredi soir d'une contraction de près de 10% de ses ventes en 2012 et avertit d'une baisse de son résultat.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant