Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé sans grand changement (-0,06% à 4.067,13 points), alors que le risque d'une nouvelle crise gouvernementale en Italie a refait surface.

Les échanges on été très minces sur les valeurs du CAC, avec la fermeture du London Stock Exchange pour le "Summer Bank Holiday" (1,1 milliard d'euros échangés sur NYSE Euronext Paris).

* Les VALEURS BANCAIRES de la zone euro (-1,41%) ont été les premières victimes des remous politiques en Italie et ont accusé la plus forte baisse sectorielle de l'Euroland.

CREDIT AGRICOLE a abandonné 1,51% à 8,044 euros, BNP PARIBAS 1,46% à 49,515 euros, SOCIETE GENERALE 1,4% à 34,405 euros. Egalement sensible aux aléas de l'Union monétaire, AXA a perdu 1,69% à 17,155 euros.

* Les VALEURS CYCLIQUES ont pâti de l'annonce d'une forte baisse (-7,3%) des commandes de biens durables aux Etats-Unis en juillet .

* STMICROELECTRONICS (-2,07% à 6,424 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, ACCOR 1,47% à 29,235 euros, BOUYGUES 1,23% à 23,64 euros.

* Hors CAC 40, VALEO a perdu 2,26% à 59,17 euros, SOLOCAL a lâché 2,2% à 1,78 euro.

* A l'inverse, les valeurs de la santé (+1,37%), qui offrent un profil défensif, ont signé la plus forte hausse sectorielle en zone euro.

* SANOFI (+2,28% à 76,65 euros), qui a fait état de résultats positifs pour son vaccin contre la grippe Fluzone High-Dose , a fini en tête des hausses du CAC 40.

* NEOPOST a gagné 1,23% à 52,8 euros dans un volume de 1,5 fois la moyenne quotidienne des trois derniers mois, le titre étant sorti par le haut du canal de fluctuation très étroit (52,3/51,77) dans lequel il stagnait depuis le début du mois.

* NICOX (+0,72% à 2,52 euros) a signé la troisième plus forte hausse du SBF 120 dans des volumes représentant plus de deux fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, le rachat d'Onyx Pharmaceuticals par Amgen permettant à la biotech française de tester des résistances techniques.

* TF1 (-2,43% à 10,635 euros) a accusé, à l'inverse, la plus forte baisse du SBF 120, la valeur ayant enfoncé un support technique à 11 euros.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant