Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a rechuté (-1,57% à 4.681,86 points) dans le sillage des cours du pétrole et des valeurs minières, plombées par la baisse des cours des métaux et l'annonce d'un plan de restructuration par Anglo American, un des géants du secteur.

* BOUYGUES (+1,21% à 34,815 euros) a été la seule valeur du CAC 40 à surnager. Le conglomérat a réaffirmé n'avoir aucune intention de sortir des secteurs des télécoms et de la télévision après la publication d'informations de presse prêtant à ORANGE (-0,65% à 15,395 euros) des visées sur ces deux activités.

* Ces nouvelles ont braqué les projecteurs sur les télécoms. ILIAD a pris 0,98% à 212,25 euros, tandis que NUMERICABLE-SFR a perdu 2,11% à 37,4 euros.

* Les matériaux de base ont dégringolé de 6,57% et signé la plus forte baisse sectorielle en Europe, plombées par l'annonce d'un plan de restructuration et la suspension du dividende par ANGLO AMERICAN (-12,29%).

* ARCELORMITTAL (-5,31% à 3,622 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40. ERAMET a perdu 5,54% à 25,505 euros.

* Les pétrolières (-1,39%) ont réagi à la chute des cours du brut, tombés en séance à un plus bas depuis début 2009. TOTAL a perdu 0,96% à 42,43 euros et TECHNIP 1,66% à 43,81 euros.

* CGG a encore lâché 5,85% à 2,655 euros au lendemain d'un repli de 5,81% consécutif à l'annonce d'un projet d'augmentation de capital d'un montant maximum de 350 millions d'euros destiné à financer sa restructuration.

* Les VALEURS BANCAIRES et des CYCLIQUES ont chuté dans la perspective d'un possible premier relèvement depuis près de 10 ans des taux de la Fed, la semaine prochaine.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a perdu 3,12% à 42,035 euros, CRÉDIT AGRICOLE 2,78% à 10,66 euros et BNP PARIBAS 1,93% à 52,98 euros.

Du côté des cycliques, LAFARGEHOLCIM a abandonné 2,89% à 46,845 euros et ALCATEL-LUCENT 2,74% à 3,622 euros.

* EDF a abandonné 4,02% à 12,77 euros au lendemain de la décisions d'Euronext de retirer la valeur de l'indice CAC 40 à compter du 21 décembre pour la remplacer par la foncière KLÉPIERRE (+0,36% à 42,085 euros).

* PUBLICIS GROUPE a lâché 2,18% à 59,1 euros après avoir confirmé avoir perdu la majorité des budgets de Procter & Gamble en Amérique du Nord.

* GAMELOFT a gagné 3,21% à 6,44 euros après l'annonce d'une nouvelle montée de Vivendi (-1,42% à 19,44 euros) au capital de l'éditeur de jeux vidéo. UBISOFT, dans le capital duquel Vivendi a également augmenté son poids récemment, a pris 0,67% à 27,8 euros.

* EURONEXT a perd 2,09% à 45,61 euros. L'Autorité des marchés financiers a infligé une amende de cinq millions d'euros à Euronext Paris et sanctionné d'autant Virtu Financial Europe dans un dossier de trading à haute fréquence (THF). Euronext a décidé de faire appel de la décision.

* LDLC.COM a fait un bond de 9,39% à 25,4 euros. Le spécialiste de la vente en ligne de produits informatiques a touché en séance un plus haut de près de onze ans, à 25,90 euros, au lendemain de l'annonce de négociations exclusives en vue du rachat de Materiel.net.

(Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant