Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en baisse une séance volatile, l'embellie du marché de l'emploi américain avec un nombre de créations de postes nettement plus élevé que prévu en juin aux Etats-Unis suggérant que la Fed devrait bientôt commencer à réduire ses rachats d'actifs.

L'indice CAC 40, qui a pris jusqu'à 0,7% en séance pour fermer un gap ouvert le 20 juin, a fini en repli de 1,46% à 3.753,85 points. Sur l'ensemble de la semaine, l'indice phare de la Bourse de Paris reste stable (+0,4%).

* Les VALEURS CYCLIQUES ont été les principales victimes en Bourse de la perspective d'un début plus tôt que prévu d'une modération de la politique ultra-accommodante de la Fed, qui a conditionné son action à l'évolution de l'économie américaine.

SCHNEIDER ELECTRIC a abandonné 3,08% à 56 euros, MICHELIN 2,98% à 70,59 euros, ARCELORMITTAL 2,73% à 8,653 euros, SOLVAY 2,55% à 97,44 euros et LAFARGE 2,51% à 46,655 euros, plus fortes baisses du CAC 40.

L'indice Stoxx du secteur des ressources de base (-4,33%) a enregistré la plus forte baisse sectorielle en Europe dans le sillage de la baisse des cours du cuivre (-2,45%), l'automobile a lâché 2,38% et la construction 1,83%.

* ALSTOM a cédé 2,5% à 24,535 euros, également plombée par une note de Deutsche Bank, qui a abaissé sa recommandation sur la valeur d'"acheter" à "conserver" avec un objectif de cours ramené de 37 à 35 euros, le broker estimant que le potentiel de hausse est très limité et la visibilité faible sur le spécialiste des infrastructures d'énergie et de transport.

* Le SECTEUR TELECOM européen (-1,66%) a été pénalisé par Telecom Italia (-3,58%), qui a mis fin aux contacts avec Hutchison Whampoa sur une éventuelle fusion de leurs activités italiennes dans la téléphonie mobile.

BOUYGUES a perdu 2,49% à 19,415 euros, ORANGE 2,22% à 7,098 euros et VIVENDI 1,18% à 14,645 euros.

* A rebours de tendance, LEGRAND a grimpé de 1,48% à 37,785 euros, plus forte des trois seules progressions du CAC 40, la valeur ayant clôturé la veille au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours, alors à 36,77 euros.

* Le SECTEUR PARAPETROLIER a profité de la hausse des cours du pétrole, le brut léger américain progressant de 1,4% et le Brent de 1,7% vers 18h.

TECHNIP a pris 0,67% à 81,55 euros, CGG 2,13% à 18,245 euros et BOURBON 0,29% à 20,435 euros.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT (+0,29% à 8,588 euros) a annoncé son intention de réaliser un chiffre d'affaires de 4 à 5 milliards d'euros auprès de l'industrie pétrolière et gazière d'ici à quatre ans, contre un milliard actuellement, pour bénéficier pleinement d'un secteur en forte croissance.

* PSA PEUGEOT CITROEN (+3,47% à 7,098 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120, les spéculations sur une possible redistribution du capital de PSA ayant continué à soutenir les cours.

Cette situation contraint de nombreux investisseurs à réduire leurs positions de ventes à découvert, dont le niveau sur le titre PSA est retombé à 10,3% contre 14% mi-mai, selon des données Markit.

Dans le sillage du constructeur, FAURECIA, contrôlé à 57% par PSA, a progressé de 1,62% à 18,86 euros. Un trader parisien estime qu'un désengagement de Peugeot de l'équipementier pourrait être bénéfique pour la direction de la société et pour le titre.

* TECHNICOLOR a pris 1,59% à 3,20 euros, la valeur testant sa moyenne mobile à 50 jours (à 3,24 euros) après avoir testé à plusieurs reprises ces derniers jours un support technique autour de 3,0 euros.

* CASINO (+0,66% à 70,55 euros) a annoncé la signature d'une ligne de crédit sur cinq ans pour un montant d'un milliard de dollars (770 millions d'euros environ) auprès d'un groupe de dix banques internationales dans le cadre de son refinancement.

* SAFT a chuté de 9,89% à 17,50 euros, plus forte baisse du SBF 120. Le fabricant de batteries de haute technologie a révisé en baisse sa prévision de résultat d'exploitation (Ebitda) pour 2013 et indiqué que son chiffre d'affaires 2013 se situerait dans le bas de ses prévisions (630 à 650 millions d'euros) du fait de la stagnation des ventes au deuxième trimestre.

* AIR FRANCE-KLM (-3,2% à 6,68 euros) a pâti de la hausse des cours du pétrole (+1,4% pour le baril de brut léger américain).

L'indice Stoxx du secteur européen des transports et des loisirs a perdu 1,68%.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant