Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en hausse de 0,46% à 4.695,10 points, les acteurs des marchés espérant que le conseil des gouverneurs de la BCE réaffirmera jeudi que la banque centrale poursuivra, voire amplifiera, son programme d'assouplissement quantitatif (QE).

* Illustrant les incertitudes du marché sur la conjoncture, différentes thématiques d'investissement sont mises en avant: la prudence d'un côté avec la recherche de VALEURS DÉFENSIVES et/ou de RENDEMENT, et une stratégie plus confiante dans la reprise, grâce à de nouvelles mesures de soutien qui profitent aux VALEURS CYCLIQUES, ce mercredi l'automobile.

VALEO (+2,81% à 135,15 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40. PSA a pris 1,85% à 15,42 euros et RENAULT 1,13% à 78,92 euros.

VEOLIA a gagné 2,08% à 21,1 euros, SCHNEIDER ELECTRIC 1,8% à 50,98 euros et LEGRAND 1,52% à 47,605 euros. DANONE a pris 1,73% à 60,02 euros et AIRBUS s'est adjugé 2,27% à 56,28 euros.

* THALES (+3,85% à 64,48 euros) a fini en tête des hausses du SBF 120 après avoir dit tabler sur une hausse de ses prises de commandes cette année grâce à une série de gros contrats.

* NEXANS a fini en hausse de 3,45% à 35,56 euros, au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours qu'il a franchie vendredi dernier et est devenue un support.

* EIFFAGE a pris 3,02% à 57,57 euros au lendemain de la publication par le groupe de BTP de l'activité trimestrielle de sa filiale autoroutière APRR, jugée de bon augure avant l'annonce du chiffre d'affaires trimestriel du groupe.

* AREVA (+8,83% à 6,579 euros) a précisé mardi soir que sa réorganisation se traduirait par la suppression de 2.700 postes en France d'ici à 2017.

* En revanche, PUBLICIS (-3,24% à 62,44 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, pénalisée par un article du Financial Times selon lequel l'association américaine des annonceurs (ANA) aurait demandé à deux sociétés d'enquêter sur certaines pratiques de groupes de médias. HAVAS s'est replié de 3,37% à 7,45 euros.

* L'OREAL a perdu 1,13% à 165,65 euros. HSBC a abaissé son conseil sur la valeur d'"acheter" à "conserver".

* ARCELORMITTAL a abandonné 0,72% à 5,27 euros. Deutsche Bank a abaissé son objectif de cours de 9,5 à 7,0 euros et réitéré son conseil de conserver le titre.

* AIR FRANCE-KLM a lâché 2,62% à 6,125 euros, le marché craignant un blocage durable entre les syndicats et la direction sur la restructuration du groupe.

* TECHNICOLOR a fini en hausse de 1,45% à 6,735 euros. Le titre du groupe spécialisé dans les technologies pour le cinéma et la télévision n'a pas baissé malgré l'annonce d'une augmentation de capital, les modalités de celle-ci satisfaisant le marché.

* GL EVENTS a chuté de 4,72% à 16,55 euros, le groupe d'événementiel s'étant montré prudent pour son activité avec notamment un avertissement sur son chiffre d'affaires du quatrième trimestre.

* VALLOUREC a limité sa perte à 0,54% à 9,914 euros. Lanterne rouge de l'indice SBF 120 cette année, le titre risque de chuter davantage, selon des analystes et des gérants interrogés par Reuters, si les cours du brut restent bas et que l'activité pétrolière et gazière aux Etats-Unis ne rebondit pas comme prévu en 2016. (ANALYSE)

* IPSOS - qui a publié son chiffre d'affaires du troisième trimestre après la clôture -, a lâché 4,87% à 19,905 euros, plus forte baisse du SBF 120.

(Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant