Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en baisse, pénalisée par la rechute des marchés chinois, avec les incertitudes entourant la croissance économique en Chine, et avant la publication mercredi du compte rendu de la réunion de la Réserve fédérale des 28-29 juillet.

L'indice CAC 40 de la Bourse de Paris a abandonné 0,27% à 4.971,25 points.

* Le secteur AUTOMOBILE européen (-0,74%) a pâti des nouvelles interrogations sur la Chine, premier marché automobile mondial.

VALEO, plus forte baisse de l'indice CAC 40, a baissé de 2,01% à 114,75 euros, MICHELIN de 1,13% à 89,04 euros et RENAULT de 0,6% à 81,66 euros.

* Les valeurs liées aux MATIÈRES PREMIÈRES ont également perdu du terrain dans le sillage des prix du pétrole, le baril de Brent abandonnant 0,31% vers 18h, et des cours des métaux, alors que les marchés craignent une baisse de la demande des pays émergents, Chine en tête.

TECHNIP a cédé 2,01% à 47,475 euros et TOTAL 1,65% à 43,75 euros. Hors CAC, CGG, plus forte baisse du SBF 120, a reculé de 4,18% à 3,755 euros dans des volumes fournis, suivie par MAUREL et PROM (-2,5% à 4,879 euros).

ARCELORMITTAL a perdu 0,85% à 7,901 euros et ERAMET 1,88% à 54,74 euros.

* Très exposées au marché chinois, les valeurs du LUXE ont été une nouvelle fois pénalisées par le regain de craintes des investisseurs quant à une nouvelle dévaluation du yuan chinois par la Banque centrale chinoise.

LVMH a fini en repli de 0,87% à 158,90 euros, L'ORÉAL de 0,66% à 165,50 euros et KERING de 0,21% à 169,20 euros.

* En revanche, ALCATEL-LUCENT, plus forte hausse de l'indice CAC 40, s'est adjugée 1,82% à 3,252 euros, la société bénéficiant de l'amélioration de ses résultats au deuxième trimestre et de la nouvelle avancée dans le dossier de sa fusion avec NOKIA.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT a gagné 1,73% à 20,925 euros. Un stratégiste décèle du potentiel pour le titre en anticipant une amélioration des résultats à court terme. Depuis le début du mois un nombre croissant d'investisseurs se montrent confiants dans la capacité du groupe à dépasser ses objectifs 2015.

* Le secteur BANCAIRE européen (+0,38%) a progressé, porté par l'annonce hier du feu vert des ministres des Finances de la zone euro au nouveau plan d'aide à la Grèce qui prévoit le versement de 86 milliards d'euros à Athènes.

BNP PARIBAS a avancé de 0,37% à 59,34 euros et CRÉDIT AGRICOLE de 0,16% à 12,90 euros.

* SANOFI a grimpé de 0,32% à 95,29 euros. Dans une sectorielle, Crédit Suisse juge le titre sous-valorisé.

* EUROFINS SCIENTIFIC a grimpé de 2,13% à 311,20 euros, signant la plus forte hausse de l'indice SBF 120. La société profite toujours, selon un analyste en poste à Paris, d'un fort potentiel de valorisation après l'annonce de plusieurs acquisitions.

(Raphaël Bloch, édité par Alexandre Boksenbaum-Granier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant