Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, soutenue par des statistiques encourageantes aux Etats-Unis, où la croissance est ressortie meilleure que prévu au troisième trimestre et la confiance du consommateur a atteint un plus haut de cinq ans en octobre.

L'indice CAC 40 a clôturé en hausse de 0,69% à 3.435,09 points, ramenant ainsi à 1,98% sa baisse sur la semaine.

* PPR (+4,85% à 137,25 euros) a clôturé en tête des hausses du CAC 40, la croissance organique de ses marques de luxe s'étant maintenue à un niveau élevé malgré son ralentissement, grâce aux performances encore brillantes de Bottega Veneta et Yves Saint Laurent.

LVMH s'est octroyé 2,12% à 125 euros et DIOR 2,13% à 107,70 euros.

* CARREFOUR a progressé de 3,59% à 18,485 euros. Morgan Stanley a relevé son conseil de "pondération en ligne" à "surpondérer" avec un objectif de cours porté de 17 à 23 euros, le broker estimant que la valeur va largement surperformer le secteur de la distribution alimentaire en Europe.

Par ailleurs, le distributeur japonais Aeon serait prêt à acquérir des actifs de Carrefour en Malaisie pour un peu plus de 20 milliards de yens (192 millions d'euros) dans le cadre de sa stratégie d'expansion en Asie du Sud-Est, selon le quotidien économique Nikkei.

* SANOFI a encore pris 1,95% à 68,35 euros au lendemain d'une progression de 1,4%, le groupe pharmaceutique ayant rassuré le marché jeudi sur ses perspectives et annoncé que son bénéfice par action baisserait moins que prévu en 2012.

* SAINT-GOBAIN a fini en hausse de 1,85% à 27,295 euros après être tombé à 26,21 euros (-2,2%) dans les premiers échanges, le titre rebondissant sur une zone technique située autour de 26 euros pour aller tester une prochaine résistance autour de 28,5 euros.

Le groupe s'attend à une baisse plus forte que prévu de son résultat d'exploitation au second semestre en raison de la poursuite du ralentissement économique en Europe, mais certains analystes, comme chez Deutsche Bank, considèrent que la valorisation actuelle du titre constitue un bon point d'entrée.

* EADS a gagné 1,4% à 27,12 euros.

La commission budgétaire du Parlement allemand a débloqué une enveloppe de 1,6 milliard d'euros pour permettre à la banque publique KfW d'acquérir auprès de Daimler une part du capital d'EADS, selon des membres de la commission.

* A rebours de tendance, les BANCAIRES ont pâti de la décision de Standard & Poor's d'abaisser la note long terme de BNP Paribas et les perspectives des notes de 10 établissements financiers français.

CREDIT AGRICOLE a perdu 1,93% à 5,885 euros, plus forte baisse du CAC 40, BNP PARIBAS 1,26% à 39,125 euros et SOCIETE GENERALE 0,98% à 24,64 euros.

* TECHNIP a perdu 1,82% à 87,09 euros. Plusieurs analystes relèvent la prudence du groupe pour l'avenir malgré la nette hausse de ses résultats au troisième trimestre. Technip a fait savoir jeudi qu'il entendait privilégier dans les prochains mois la réussite des alliances stratégiques qui lui ont permis de se renforcer dans le raffinage et les infrastructures sous-marines.

* RENAULT a lâché 1,8% à 34,74 euros, le titre fermant ainsi un gap haussier ouvert fin juillet. Le constructeur a prévenu que ses ventes mondiales risquaient de baisser en 2012 à cause de la dégradation du marché européen tout en maintenant sa prévision d'un free cash flow opérationnel de l'automobile positif sur l'année.

* SAFT a chuté de 5,66% à 17,50 euros, plus forte baisse du SBF 120, après avoir révisé en forte baisse son objectif de chiffre d'affaires pour 2012 ainsi que sa prévision de marge d'excédent brut d'exploitation en raison du contexte économique difficile.

* IMERYS a reculé de 3,55% à 44,44 euros. Kepler a abaissé sa recommandation sur la valeur d'"acheter" à "conserver".

* BOIRON a fini en repli de 1,12% à 25,70 euros. Le spécialiste des médicaments homéopathiques a annoncé une hausse de 6,8% de son chiffre d'affaires trimestriel et a confirmé viser une progression de son chiffre d'affaires et de sa rentabilité en 2012. Gilbert Dupont n'est plus à l'achat compte tenu de la hausse du titre au cours des derniers six mois (près de 34%).

* SOITEC (+6,98% à 2,344 euros) a signé la meilleure performance du SBF 120, récupérant ainsi une partie des 6,5% perdus au cours des quatre dernières séances. Très volatile, la valeur évolue dans une fourchette comprise entre 2,15 et 2,45 euros depuis un mois.

* TECHNICOLOR (+5,32% à 1,92 euro) a fait état d'une croissance de son chiffre d'affaires au troisième trimestre supérieure aux attentes et a reconfirmé son objectif d'Ebitda pour l'ensemble de l'exercice.

* EUTELSAT COMMUNICATIONS (+2,61% à 24,97 euros) a publié un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 6,5% et a confirmé ses objectifs de croissance organique.

* AREVA a gagné 2,17% à 13,915 euros après avoir fait état d'une hausse de 10% de ses ventes sur les neuf premiers mois de 2012, son carnet de commandes atteignant par ailleurs un niveau record à fin septembre.

* NORBERT DENTRESSANGLE (+5,37% à 52,75 euros) a fait état jeudi d'une légère baisse de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, en raison de la dégradation de la conjoncture économique.

* ATARI a gagné 36,9% à 1,15 euro, plus forte hausse de l'indice CAC Mid & Small. Le groupe a annoncé sa future gamme de jeux pour mobiles et un accord de licence exclusif avec deux partenaires américains pour développer sa marque sur de nouveaux segments et produits.

Par ailleurs, Atari, qui a vu sa perte nette divisée par quatre au premier semestre, est parvenu à un accord avec Blue Bay, son actionnaire principal avec 29%, pour la restructuration de la dette et du capital du groupe.

* SEQUANA a dévissé de 15,17% à 1,309 euro, plus forte baisse de l'indice CAC Mid & Small, le groupe tablant désormais sur une marge d'excédent brut d'exploitation en 2012 proche de la limite basse de 3,6% annoncée en juin en raison de la dégradation économique en Europe.

Le résultat brut d'exploitation a progressé de 17,7% à 21 millions d'euros au troisième trimestre mais le chiffre d'affaires a régressé de 4% à 909 millions et la perte nette s'est creusée à -44 millions d'euros contre -30 millions un an plus tôt.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant