Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40, dans le sillage de Wall Street, a effacé une partie de ses gains de la matinée pour clôturer en hausse de 0,12% à 4.453,56 points, une nouvelle fois pénalisé par les valeurs financières.

* Les valeurs liées au PÉTROLE, portées par un Brent repassé au-dessus des 50 dollars le baril avec la perspective d'une baisse de la production de l'Opep, ont signé les meilleures performances de l'indice large SBF 120 (+0,11%).

* CGG s'est adjugé 6% à 24,39 euros et a fini en tête du SBF 120, suivi par VALLOUREC (+3,56% à 4,132 euros). GTT a pris 3,09% à 26,51 euros, TOTAL 0,37% à 42,325 euros.

* Les valeurs FINANCIÈRES sont restées fragiles du fait des craintes entourant la solidité financière de Deutsche Bank, malgré l'évocation d'un compromis entre la première banque allemande et la justice américaine.

* AXA a abandonné 1,08% à 18,735 euros et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,02% à 30,465 euros.

* CRÉDIT AGRICOLE (+0,01% à 8,779 euros) a résisté, Macquarie étant passé à l'achat sur la valeur.

* CAP GEMINI, poursuivant sur sa tendance haussière reprise mi-septembre, a fini en tête du CAC 40 avec un gain de 1,98% à 88,91 euros pour se rapprocher de ses plus hauts de l'année (89,52 euros le 5 septembre).

* DANONE s'est classé derrière avec une hausse de 1,68% à 67,16 euros à la faveur d'une appréciation positive de Bernstein, qui a repris sa couverture du titre avec un conseil à "surperformance".

* En revanche, GROUPE PSA a perdu 1,29% à 13,42 euros. Les immatriculations de voitures neuves du constructeur automobile ont baissé de 6,8% en septembre, selon les chiffres du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

* RENAULT, dont les livraisons ont augmenté de 8,2% le mois dernier, a gagné 0,49% à 73,5 euros.

* ORANGE a cédé 0,93% à 13,8 euros, pénalisé par l'abaissement du conseil de HSBC, passé à "conserver" contre "acheter" sur la valeur.

* TF1 a dégringolé de 4,06% à 8,28 euros alors que HSBC n'est plus à l'achat non plus sur le titre du groupe de télévision. Le broker ne croit plus à une croissance des recettes publicitaires de TF1 cette année et a réduit ses estimations pour 2017 et 2018.

* KAUFMAN & BROAD (-2,12% à 35,98 euros) a subi des prises de profits après un solide troisième trimestre et la confirmation des objectifs financiers 2016 du groupe immobilier.

(Dominique Rodriguez, édité par Marc Joanny)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant