Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en légère hausse, la prudence restant de mise chez les investisseurs dans l'attente du comité de politique monétaire (FOMC) de la Réserve fédérale la semaine prochaine.

L'indice CAC 40 a clôturé sur un gain de 0,19% à 3.805,16 points, ramenant sa baisse sur la semaine à -1,74%:

* MICHELIN (+4,68% à 69,63 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40 et du SBF 120, plusieurs brokers ayant réitéré dans la semaine leur conseil d'achat après l'annonce de la réorganisation des sites en France puis de l'arrêt des activités du groupe en Colombie.

* VIVENDI a abandonné 1,54% à 14,715 euros. Le groupe qatari Ooredoo (ex-Qtel) a retiré son offre pour acquérir la participation de 53% de Vivendi dans Maroc Telecom, laissant l'opérateur d'Abou Dhabi Etisalat seul en lice.

* Le SECTEUR IMMOBILIER européen (+1,99%) a signé la plus forte hausse sectorielle en Europe après une dégringolade de 11% depuis le 22 mai consécutive au changement de discours de la Fed qui commence à préparer les marchés à un resserrement modéré et progressif de l'actuelle politique ultra-accommodante.

* GECINA a gagné 4,06% à 90,01 euros, SILIC 3,11% à 84,65 euros, ICADE 2,95% à 64,23 euros, UNIBAIL RODAMCO 2,7% à 180,40 euros et KLEPIERRE 2,24% à 31,08 euros.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont fini en hausse profitant d'une rotation des portefeuilles au détriment des VALEURS DEFENSIVES qui affichent des niveaux de valorisation désormais élevés par rapport aux cycliques après avoir été très recherchées en début d'année.

VALLOUREC a pris 2,49% à 39,515 euros, SOLVAY 2,09% à 110,15 euros, ARCELORMITTAL 1,44% à 9,232 euros et RENAULT 1,17% à 56,44 euros. L'indice Stoxx du secteur des ressources de base a avancé de 1,49% et celui de l'automobile de 1,36%.

A rebours de tendance, PERNOD RICARD a perdu 1,13% à 88,51 euros, ESSILOR 0,72% à 82,26 euros, DANONE 0,84% à 56,66 euros et AIR LIQUIDE 0,76% à 95,91 euros. Hors CAC, REMY COINTREAU (-2,2% à 83,97 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120.

L'indice Stoxx du secteur agroalimentaire (-0,26%) a accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe et celui de la santé a cédé 0,15%.

* GEMALTO (-1,69% à 64,71 euros) a poursuivi sa baisse, la valeur testant sa moyenne mobile à 50 jours (à 63,983 euros) après avoir échoué dans ses tentatives récentes de dépassement de sa moyenne mobile à 200 jours (à 67,546 euros).

* ALSTOM a encore lâché 1,72% à 27,15 euros après avoir perdu plus de 5% depuis le début du mois, le titre ayant cassé un support technique autour de 27,6 euros.

* BOIRON (+5,43% à 40,59 euros, plus forte hausse de l'indice CAC Mid & Small) a bénéficié d'un relèvement de Société générale de "conserver" à "acheter", le broker estimant que la restructuration de la filiale belge de Boiron, Unda, constitue un élément positif. SG estime en outre que la "médiocrité" de la météo durant la quasi-totalité du printemps a dû contribuer à prolonger les ventes de "spécialités hivernales" au deuxième trimestre.

Alexandre Boksenbaum-Granier, Raoul Sachs, édité par Matthias Blamont

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant