Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies mardi à la clôture de la Bourse de Paris, où la tendance a mis longtemps à se dessiner après quatre séances consécutives de hausse, les investisseurs s'interrogeant sur les annonces que pourraient faire la Fed, mercredi, et la BCE, jeudi.

Le CAC 40 a perdu 0,87% à 3.291,66 points au terme d'une séance volatile, l'indice ayant évolué entre -0,9% et +0,4%, après un gain de 8% en quatre séances. Sur l'ensemble du mois de juillet, le CAC 40 gagne 2,97% :

* Les VALEURS BANCAIRES EUROPÉENNES (-1,92%) ont terminé en baisse, le ministère allemand des Finances estimant superflu de donner une licence bancaire au Mécanisme européen de stabilité (MES) tandis qu'UBS (-5,86%) a subi une chute inattendue de son bénéfice au deuxième trimestre.

SOCIETE GENERALE a reculé de 3,61% à 18,01 euros, plus forte baisse du CAC 40, BNP PARIBAS de 3,25% à 30,17 euros et CREDIT AGRICOLE de 2,43% à 3,491 euros.

* Les CYCLIQUES ont également pâti des incertitudes du marché.

MICHELIN a perdu 2,82% à 55,42 euros alors que JPMorgan a abaissé son conseil de "surpondérer" à "neutre" sur la valeur, après la performance du titre ces derniers temps (+23% depuis début juin).

SCHNEIDER ELECTRIC a cédé 2,72% à 46,03 euros, LAFARGE 2,65% à 37,43 euros, et TECHNIP 1,91% à 85,68 euros.

* ALCATEL-LUCENT a repris 6,89% à 0,9 euro, plus forte progression du CAC 40, mais la valeur affiche une chute de 31% en juillet après un "profit warning" et l'annonce d'une nouvelle restructuration.

* EDF (+1,66% à 16,87 euros) souhaite attirer de nouveaux partenaires pour investir dans le nucléaire britannique afin de limiter son endettement et de respecter ses objectifs en la matière.

Le groupe a enregistré au premier semestre un résultat net part du groupe en hausse de 4,6%, avec un Ebitda de 9.075 millions d'euros (+3,3% en organique) et un chiffre d'affaires en hausse de 7,1% en données organiques.

* Les VALEURS PHARMACEUTIQUES européennes ont avancé de 0,28% après que le groupe espagnol Grifols (+4,15%) a fait état d'une envolée de son bénéfice semestriel, généré à 90% en dehors de l'Espagne, soutenu par une acquisition aux Etats-Unis l'an dernier.

SANOFI a fini en hausse de 1,33% à 66,47 euros.

* STMICROELECTRONICS (+1,14% à 4,423 euros) a profité des résultats trimestriels du groupe allemand Infineon (+6,69%) ressortis au-dessus des prévisions du fabricant de semi-conducteurs un mois seulement après avoir lancé un "profit warning".

* PAGESJAUNES (+8,65% à 1,432 euro) a fini en tête du SBF 120, HSBC ayant relevé de "sous-pondérer" à "neutre" sa recommandation sur la valeur.

* TELEPERFORMANCE a progressé de 8,5% à 20,05 euros, le numéro un mondial des centres d'appel ayant fait état la veille de résultats semestriels supérieurs aux attentes des analystes.

* AIR FRANCE-KLM a lâché 6,24% à 4,33 euros, plus forte baisse du SBF 120. Le Fonds stratégique d'investissement (FSI) pourrait étudier une entrée au capital du futur pôle régional que compte créer Air France dans le cadre de son plan de restructuration, selon une source proche du dossier.

* ALTRAN TECHNOLOGIES a reculé de 5,22% à 3,81 euros au lendemain d'un gain de 6,5%. Le leader mondial du conseil en innovation et ingénierie avancée a publié lundi un chiffre d'affaires semestriel meilleur qu'attendu et a confirmé la progression "significative" de sa rentabilité malgré la crise.

* STERIA a encore perdu 3,93% à 10,395 euros, après une chute de 7,6% la veille résultant de son "profit warning". Plusieurs brokers ont abaissé leurs estimations et leur objectif de cours sur la valeur.

* THALES a abandonné 1,68% à 25,485 euros. Fitch a confirmé lundi la note "BBB+" que l'agence attribue aux obligations émises par Thales, tout en abaissant la perspective de cette note, passée de stable à négative.

* SWORD s'est envolé de 7,95% à 11,95 euros, le groupe ayant annoncé la veille le versement d'un dividende exceptionnel après avoir finalisé la vente de sa filiale Ciboodle, spécialisée dans la commercialisation de Produits CRM, à Kana Software.

* RODRIGUEZ GROUP a bondi de 56,85% à 3,78 euros - plus forte hausse du CAC Mid & Small dans des volumes représentant plus de 54 fois leur moyenne des trois derniers mois, au lendemain de l'annonce par le spécialiste des yachts de luxe de la vente de deux bateaux de plus de 40 mètres malgré la crise.

Dans son sillage, PONCIN YACHTS a pris 4,94% à 0,85 euro.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant