Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a fini sur un nouveau plus haut de clôture depuis mai 2008 et gagné 1,01% à 5.061,16 points, la faiblesse de l'euro devant avoir, selon plusieurs analystes, un effet positif sur les profits des entreprises et la conjoncture européennes.

* KERING a gagné 2,63% à 194,85 euros, plus forte hausse du CAC 40, LVMH a pris 2,01% à 174,7 euros et HERMÈS INTERNATIONAL s'est adjugé 4,39% à 313,75 euros, deuxième plus forte hausse du SBF 120, à la faveur d'une note d'Exane BNP Paribas.

Les valeurs du LUXE comptent parmi les grands bénéficiaires de la baisse de l'euro, selon le broker, qui conseille les grandes capitalisations à fort bêta et peu chères comme KERING, des capitalisations italiennes de taille moyenne, en particulier Ferragamo (+4,29%), et enfin des valeurs de haute qualité pour un investissement de moyen terme, comme LVMH et Richemont (+2,65%).

Exane BNP Paribas a en outre relevé son opinion sur HERMÈS de sous-performance à neutre avec un objectif de cours augmenté de 13% à 295 euros, le broker expliquant qu'il a été en deçà du marché depuis la forte montée du titre liée à la distribution d'actions Hermès aux actionnaires de LVMH aux termes de l'accord de paix signé en septembre entre le deux groupes de luxe.

* SANOFI a gagné 2,49% à 92,07 euros et signé la deuxième plus forte hausse du CAC 40, une progression qui, selon des traders, procède davantage de positions haussières sur l'indice, dont le groupe pharmaceutique est la plus grosse capitalisation (121,5 milliards d'euros), que des fondamentaux du groupe.

Dans une note, Mirabaud Securities reste neutre sur Sanofi avec un objectif de cours de 80 euros, estimant que la publication ce lundi par le laboratoire de résultats à 18 mois d'une étude de phase III de l'anticholestérol Praluent ne permettent pas de départager ce produit de l'evolocumab de son concurrent AMGEN.

* Dans le contexte optimiste pour la reprise en Europe, les BANCAIRES et les CYCLIQUES ont été entourées, notamment l'automobile qui a signé la plus forte hausse sectorielle en Europe (+2,25%). BNP PARIBAS a gagné 1,47% à 52,44 euros, CRÉDIT AGRICOLE 1,41% à 13,285 euros et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,18% à 42,79 euros. MICHELIN a pris 1,59% à 91,99 euros, RENAULT 1,09% à 90,0 euros.

* Les TECHNOLOGIQUES (+1,05%) ont également été entourées. ALTRAN TECHNOLOGIES a signé la plus forte hausse du SBF 120 et ajouté 6,36% (à 9,449 euros) aux 6% gagnés vendredi après avoir franchi sa moyenne mobile à 20 jours.

* VALEO a pris 2,02% à 143,6 euros au lendemain de l'annonce d'un nouveau plan stratégique de l'équipementier automobile, qui vise un chiffre d'affaires de plus de 20 milliards d'euros à l'horizon 2020 contre 12,7 milliards en 2014.

* SAFRAN a avancé de 2,22% à 68,05 euros, porté par la faiblesse de l'euro contre le dollar. La valeur reprend sa tendance haussière, qui s'est accélérée depuis janvier, après une petite correction de 1,74% au cours des deux dernières séances.

* LAFARGE (-6,25% à 60,92 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et du SBF 120. Lafarge s'est déclaré prêt à discuter avec Holcim (-1,33%) d'un changement de leur parité de fusion, que le groupe suisse veut réviser en sa faveur, mais a prévenu qu'il n'accepterait aucune autre modification du projet initial.

Lafarge et Holcim ont pesé sur l'indice Stoxx du secteur de la construction (-0,23%), qui a accusé la deuxième plus forte baisse sectorielle en Europe, de même que sur l'irlandais CRH (-4,15%) qui, dans le cadre de la fusion, doit racheter pour 6,5 milliards d'actifs cédés par les deux cimentiers.

* Les PÉTROLIÈRES ont été pénalisées par la rechute des cours du brut et ont accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe (-0,33%). TECHNIP a perdu 0,52% à 57,3 euros, TOTAL 0,17% à 44,57 euros. VALLOUREC a chuté de 3,95% à 20,92 euros et CGG de 3,64% à 5,455 euros.

* LAGARDÈRE a pris 3,01% à 26,9 euros. Goldman Sachs a relevé son objectif de cours sur le titre, de 25 à 26,20 euros, tout en restant neutre sur la valeur.

* JACQUET METAL SERVICE a gagné 4,07% à 18,43 euros. Le spécialiste de la distribution d'aciers spéciaux a annoncé être entré en négociation exclusive avec l'aciériste suisse Schmolz+Bickenbach en vue de lui acheter des sociétés de distribution basées en Allemagne, Belgique, Pays-Bas et Autriche. La transaction porte sur moins de 100 millions d'euros, selon une source.

(Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant