Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse, sa progression - soutenue par un indice Ifo du climat des affaires en Allemagne meilleur qu'attendu - ayant toutefois été freinée par Jens Weidmann, membre du Conseil des gouverneurs de la BCE, qui a estimé que la priorité devait être donnée à la croissance plutôt qu'aux rachats de dettes souveraines.

L'indice CAC 40 a pris 0,49% à 4.368,44 points après l'envolée de 2,67% vendredi liée aux déclarations du président de la BCE Mario Draghi, prêt à tout faire pour remonter l'inflation en zone euro.

* Les VALEURS FINANCIÈRES et celles du secteur IMMOBILIER ont bénéficié d'un environnement monétaire favorisant le maintien de taux d'intérêt très bas.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a pris 2,09% à 38,80 euros, CREDIT AGRICOLE 1,64% à 10,855 euros et BNP PARIBAS 1,07% à 50,20 euros. L'indice Stoxx du secteur bancaire de la zone euro a grimpé de 1,34%.

Dans l'immobilier, UNIBAIL-RODAMCO s'est octroyé 1,0% à 206,95 euros et NEXITY 3,34% à 29,255 euros.

* Les CYCLIQUES ont, elles, aussi bénéficié de la volonté de la BCE de soutenir l'économie en zone euro et de la statistique allemande sur le climat des affaires outre-Rhin.

CAPGEMINI (+2,58% à 58,74 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40, RENAULT a grimpé de 1,97% à 63,64 euros, et ALCATEL-LUCENT de 1,62% à 2,764 euros. Hors CAC, PSA s'est octroyé 3,66% à 9,952 euros, plus forte hausse du SBF 120.

* AIRBUS GROUP a gagné 1,51% à 49,005 euros, soutenu par la baisse de l'euro face au billet vert, tombé à 1,2429 dollar vers 18h, contre plus de 1,25 dollar la semaine dernière et 1,28 dollar mi-octobre.

* EDF a progressé de 1,39% à 23,30 euros. Jean-Bernard Lévy a été désigné dimanche PDG d'EDF par intérim, a annoncé le groupe. Il sera auditionné mardi à l'Assemblée nationale et au Sénat et sa nomination sera ensuite officiellement validée par le président François Hollande.

* En revanche, AREVA (-2,21% à 9,689 euros) a enregistré la plus forte baisse de l'indice SBF 120, plombée par les interrogations croissantes sur le groupe. Des analystes jugent inévitable une recapitalisation du groupe et S&P a abaissé ses notes sur la dette du groupe en maintenant une perspective négative en raison des incertitudes sur le niveau de consommation de trésorerie en 2014 et en 2015.

* TECHNIP (-1,94% à 57 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 dans le sillage de Petrofac qui a chuté de 26% après un avertissement sur ses résultats pour 2015.

* Les TÉLÉCOMS ont encore une fois occupé l'attention des investisseurs. BT Group (+3,71%) a annoncé avoir engagé des discussions avec Telefonica (+1,04%) en vue d'un possible rachat de l'opérateur mobile britannique O2 tandis que deux sources déclaraient que BT avait aussi entamé des pourparlers avec EE, filiale commune d'ORANGE (+0,91% à 13,83 euros) et Deutsche Telekom (+1,14%).

NUMERICABLE a lâché 1,65% à 31,50 euros, BOUYGUES 0,3% à 29,875 euros.

* S.T. DUPONT a chuté de 8,7% à 0,21 euro. Le fabricant de briquets et stylos de luxe a fait état d'une perte nette et opérationnelle au deuxième trimestre 2014-205, un étroit contrôle sur ses frais généraux et une amélioration de l'activité en septembre n'ayant pas suffi à éclipser le fort déstockage chez ses clients.

* ASK a bondi de 4,51% à 5,33 euros après avoir été sélectionné par la RATP et la SNCF pour fournir les lecteurs Navigo permettant aux usagers de recharger leur carte de transport sur internet, dans le cadre d'un contrat d'une durée initiale de trois ans.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant