Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse une séance encore volatile, soutenue par une croissance américaine ressortie plus forte qu'attendu au troisième trimestre au lendemain du ton plus optimiste sur l'économie adopté par la Fed, qui a également annoncé la fin de son programme d'assouplissement quantitatif.

L'indice CAC 40 a fini en hausse de 0,74% à 4.141,24 points après avoir perdu plus de 1,4% en séance.

* ALCATEL-LUCENT a bondi de 16,10% à 2,373 euros pour finir en tête des hausses du SBF 120 dans des volumes ayant représenté 5,2 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext après avoir sensiblement amélioré sa rentabilité au troisième trimestre.

* TECHNIP (+3,17% à 57,23 euros) a publié des résultats globalement en hausse au titre du troisième trimestre 2014 et s'est dit confiant dans sa capacité à se démarquer de la concurrence dans un contexte de chute des prix du pétrole qui incite ses clients à réduire leurs coûts.

* RENAULT a gagné 2,91% à 57,21 euros. Le constructeur automobile a fait état d'une croissance de 6,7% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre grâce au succès de ses nouveaux modèles en Europe et à la production de véhicules pour le compte de ses partenaires, alors que sur la période ses volumes mondiaux sont restés stables.

* De manière générale, plusieurs CYCLIQUES ont profité de la statistique de la croissance américaine, GEMALTO avançant de 4,14% à 60,69 euros après une baisse d'environ 25% depuis fin août, ALSTOM grimpant de 2,23% à 27,47 euros et VALEO 1,76% à 88,28 euros.

ACCOR, qui a également dévoilé un plan d'investissement de 225 millions d'euros pour accélérer sa présence dans le digital face aux défis posés par les grandes centrales internet de réservations ou les sites de locations entre particuliers, s'est octroyé 3,77% à 32,93 euros.

* Le SECTEUR européen des RESSOURCES DE BASE (-0,88%) a accusé la seule baisse sectorielle en Europe dans le sillage des cours des métaux (-1,2% pour le cuivre vers 17h45) pénalisés par la hausse du dollar, le billet vert profitant de la statistique américaine et de l'optimisme relatif de la Fed.

ARCELORMITTAL a perdu 0,88% à 10,17 euros, plus forte baisse du CAC 40, et ERAMET 4,34% à 73,90 euros.

* De même, les GROUPES liés au PÉTROLE comme CGG (-8,85% à 4,511 euros, plus forte baisse du SBF 120) et VALLOUREC (-3,18% à 28,79 euros), ont souffert de la nouvelle baisse des cours de l'or noir (-1,2% pour le baril de brut léger américain) liée à la progression du dollar. En outre, JPMorgan a entamé le suivi de CGG avec un conseil à "sous-pondérer" et un objectif de cours de 3,50 euros.

* SOPRA (-6,26% à 62,28 euros) a été pénalisée par l'avertissement sur ses résultats lancé par STERIA (-5,09% à 15,30 euros), son partenaire de fusion.

* REXEL a encore lâché 3,84% à 13,035 euros au lendemain d'un recul de 3,42% à la suite de l'annonce d'une marge d'Ebita ayant souffert d'un "mix" moins favorable lié à de grands projets nord-américains au troisième trimestre.

* GENFIT a grimpé de 7,63% à 39,49 euros, la valeur repassant au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours, à 37,735 euros. Par ailleurs, les spéculations vont bon train autour de Genfit depuis un tweet posté le 27 octobre par la société biopharmaceutique indiquant qu'elle allait discuter de partenariats lors de la conférence Bio-Europe qui se déroulera à Francfort du 3 au 5 novembre.

* TF1 a avancé de 5,29% à 11,55 euros au lendemain de la publication d'un chiffre d'affaires et d'un résultat du troisième trimestre supérieurs aux attentes.

* BUREAU VERITAS a fini sur un gain de 5,09% à 19,62 euros, le groupe ayant rassuré les investisseurs avec un chiffre d'affaires trimestriel solide et l'anticipation d'une poursuite de l'amélioration de sa croissance et de sa profitabilité.

* NICOX a progressé de 1,37% à 2,141 euros après un chiffre d'affaires de 4,5 millions d'euros sur neuf mois, contre 0,3 million un an plus tôt, le groupe précisant qu'il s'agit du premier chiffre d'affaires récurrent significatif résultant de son portefeuille de produits ophtalmiques actuellement en phase de lancement.

* AXWAY a chuté de 7,66% à 17,23 euros dans des volumes ayant représenté 4,9 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext, l'éditeur de logiciels ayant prévenu que le retard accumulé sur l'activité licences ne devrait pas être rattrapé.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant