Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse après s'être rapprochée de son sommet annuel, soutenue par l'espoir d'un compromis entre démocrates et républicains américains sur les négociations budgétaires aux Etats-Unis.

L'indice CAC 40, qui a atteint 3.656,47 points en séance, proche de son plus haut de l'année inscrit le 13 décembre à 3.659,10 points, a fini en hausse de 0,29% à 3.648,63 points.

* ALCATEL-LUCENT a bondi de 8,28% à 1,046 euro dans des volumes représentant près de trois fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, la valeur ayant accéléré sa hausse dans l'après-midi avec l'arrivée des investisseurs américains, ces derniers se montrant plus optimistes sur l'équipementier télécoms depuis l'annonce d'un accord de refinancement.

Dans un entretien à Reuters, le directeur général du groupe a estimé que l'équipementier était mieux armé pour faire face à une année 2013 qui s'annonce à nouveau difficile après l'obtention d'un prêt de 1,6 milliard d'euros et le lancement d'un vaste plan de réductions de coûts.

* EADS a pris 2,59% à 29,865 euros. La compagnie aérienne turque à bas coûts Pegasus Airlines a annoncé une commande de 100 avions de la famille A320, pour un total de près de 10 milliards de dollars avec les options.

* EDF a fini sur un gain de 1,92% à 14,08 euros, la valeur étant repassée au-dessus d'un précédent support technique enfoncé vendredi à 13,73 euros, souligne le cabinet d'analyse graphique Day By Day fixant un objectif pour le titre à 14,69 euros.

* Les VALEURS CYCLIQUES ont été recherchées dans leur ensemble alors qu'un accord aux Etats-Unis permettrait au pays d'éviter de retomber en récession.

ARCELORMITTAL a pris 1,43% à 13,13 euros, VALLOUREC 1,11% à 40,485 euros et CAPGEMINI 0,89% à 33,925 euros. L'indice Stoxx du secteur européen des ressources de base s'est octroyé 1,28%, meilleure performance sectorielle en Europe pendant que les technologiques ont gagné 0,96% et la construction 0,86%.

* A rebours de tendance, RENAULT (-1,93% à 40,995 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et du SBF 120. Le groupe a confirmé qu'il signerait mercredi un accord définitif pour construire une usine en Algérie, lors de la visite de François Hollande dans le pays mais un vendeur estime que la nouvelle sur l'Algérie aura un impact nul sur les profits de Renault.

Ce dernier explique la baisse du titre par des prises de bénéfices après qu'il a retrouvé lundi ses plus hauts de l'année. Bernstein a indiqué ne plus être à l'achat sur la valeur.

* FRANCE TÉLÉCOM a perdu 1,04% à 8,35 euros, la valeur pâtissant encore, comme le reste du secteur européen (-0,3%), de l'avertissement de KPN (-4,32%) sur son dividende. L'opérateur néerlandais ne versera pas de dividende final au titre de 2012 et celui de 2013 sera très inférieur aux attentes.

* STMICROELECTRONICS a fini en repli de 0,28% à 5,28 euros. La valeur a toutefois réduit ses pertes (jusqu'à -2,1%) après avoir confirmé chercher à atteindre rapidement son objectif d'une marge opérationnelle d'au moins 10% - suite à la confusion née d'un article de l'agence Bloomberg laissant entendre que cette prévision était pour 2017.

Le groupe reste toutefois sous pression alors que Standard & Poor's a abaissé sa note sur STMicroelectronics de "BBB+" à "BBB", lui assignant en outre une perspective négative.

* HERMÈS INTERNATIONAL (-1,67% à 226,85 euros) a clôturé sous un support technique situé autour de 227-228 euros après s'être rapproché en séance de sa moyenne mobile à 50 jours, à 224,713 euros.

* RÉMY CONTREAU (-1,36% à 85,14 euros) a testé un support technique à 85 euros. Des analystes graphiques estimaient qu'en cas de clôture sous ce seuil, la valeur pourrait tomber vers 83 euros.

* PSA a gagné 4,69% à 5,865 euros. Louis Gallois, commissaire général à l'Investissement, va être nommé au conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën pour faire le lien entre le constructeur automobile et l'Etat.

En nommant Louis Gallois administrateur, le constructeur automobile en difficulté PSA accueille à bord de son conseil de surveillance un spécialiste de l'industrie ayant beaucoup planché sur la compétitivité de l'économie française.

* ALTRAN TECHNOLOGIES (+2,96% à 5,457 euros) et ALTEN (+1,73% à 27,08 euros) ont profité d'une note de Société générale, qui a relevé ses objectifs de cours pour les deux groupes de conseil en technologies, l'intermédiaire estimant que de nombreux catalyseurs devraient tirer leur performance boursière à compter du premier semestre 2013.

* AÉROPORTS DE PARIS (+1,32% à 62,05 euros) a fait état lundi soir d'un rebond de son trafic passagers en novembre au niveau record de 6,6 millions de passagers.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant