Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, qui a fini la séance en repli, des publications de résultats d'entreprises jugées mitigées et les inquiétudes entourant le ralentissement de la croissance chinoise incitant les investisseurs à prendre leurs bénéfices.

L'indice CAC 40 a perdu 0,17% à 3.956,02 points après avoir gagné environ 10% en un mois.

* ORANGE (-3,23% à 7,50 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 après avoir annoncé qu'il allait devoir verser au fisc 2,15 milliards d'euros au second semestre en règlement d'un litige fiscal datant de 2005.

* SOLVAY a perdu 3,09% à 101,90 euros dans le sillage de BASF (-4,47%), le numéro un mondial de la chimie s'interrogeant sur sa capacité à atteindre son objectif 2013 après des résultats trimestriels affectés par la contraction des marchés européens et le ralentissement en Chine.

* CARREFOUR a reculé de 2,51% à 22,96 euros, la valeur ayant buté sur une résistance technique autour de 23,6 euros mercredi alors que la dynamique acheteuse sur le titre laisser supposer un retournement de tendance.

* MICHELIN a lâché 1,4% à 75,84 euros et fait l'objet de prises de bénéfices - le titre a gagné 17% entre le 24 juin et le 24 juillet - après avoir publié des résultats semestriels en recul, en phase cependant avec les attentes.

* A rebours de tendance, GEMALTO (+2,87% à 77,38 euros) a clôturé en tête du CAC 40, la valeur ayant rebondi sur un support technique autour de 75 euros.

Elle a aussi profité de plusieurs publications saluées par les investisseurs dans le secteur technologique : le fabricant de solutions d'automates bancaires et de caisses automatiques Wincor Nixdorf (+4,27%) a relevé son objectif de croissance annuelle et le fabricant de périphériques informatiques Logitech (+8,63%) a renoué contre toute attente avec les bénéfices pour son premier trimestre fiscal.

* EADS (+2,67% à 43,45 euros) étudie des projets pour se réorganiser autour de trois divisions sous l'appellation Airbus dans le cadre de la revue stratégique de ses activités, ont dit à Reuters trois sources proches du dossier.

* KERING a pris 2,61% à 170,90 euros avant sa publication semestrielle, des analystes anticipant un maintien du niveau de marge opérationnelle du groupe grâce au pôle luxe malgré la forte contraction des marges attendue chez Puma (-0,89%).

* CAPGEMINI a pris 1,93% à 41,64 euros après avoir confirmé ses objectifs de croissance organique et d'amélioration de sa marge à la suite d'un deuxième trimestre marqué par une atténuation du recul de son activité, une reprise aux Etats-Unis et un début de redémarrage en France, son premier marché.

* TECHNIP (+1,84% à 86,17 euros) a indiqué que les investissements de ses clients devraient continuer à croître en 2014 tandis que les résultats du spécialiste des équipements pétroliers et gaziers ont une nouvelle fois fortement progressé au deuxième trimestre.

* SAINT-GOBAIN a progressé de 0,91% à 34,29 euros après avoir confirmé son objectif d'amélioration au second semestre de son résultat d'exploitation, ressorti en baisse de 15,7% sur la première moitié de l'année à cause de la faiblesse persistante des volumes en Europe.

* TF1 (+7,16% à 11,375 euros) a amélioré son résultat opérationnel au deuxième trimestre malgré une baisse de son chiffre d'affaires due à de moindres recettes publicitaires, mais le groupe télévisuel a confirmé son objectif annuel de ventes et annoncé des économies complémentaires cette année.

De son côté, M6 a pris 2,58% à 14,335 euros.

* PLASTIC OMNIUM (+15,162% à 50,85 euros) a inscrit un nouveau plus haut historique en séance à 52,36 euros et fini en tête du SBF 120 dans des volumes ayant représenté 6,3 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, après l'annonce, la veille, d'une nette progression de sa marge au premier semestre.

* FAURECIA a perdu 5,54% à 19,255 euros, l'équipementier automobile souffrant de la comparaison avec Plastic Omnium après avoir pour sa part maintenu ses objectifs 2013 malgré un marasme persistant dans l'automobile européenne, qui a pesé sur ses résultats au premier semestre.

* SOLOCAL GROUP (Ex-PagesJaunes) (-6,79% à 1,51 euro) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 dans des volumes ayant représenté le triple de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, l'éditeur d'annuaires ayant publié des résultats semestriels jugés décevants, en particulier pour l'activité internet.

* NEXANS (-1,77% à 39,95 euros) a fait état d'un recul plus important que prévu de son chiffre d'affaires et de ses marges au premier semestre, en raison notamment de la faiblesse de la conjoncture en Europe.

* AREVA (-1,28% à 13,49 euros) a vu ses résultats semestriels freinés par une nouvelle provision au titre du chantier du réacteur EPR finlandais d'OL3, mais a confirmé ses objectifs annuels de rentabilité.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant