Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en baisse, l'aversion au risque s'intensifiant dans un contexte marqué par un environnement économique morose, l'incertitude sur les discussions budgétaires et fiscales aux Etats-Unis et les tensions au Proche-Orient.

L'indice CAC 40 a reculé de 1,21% à 3.341,52 points, portant à 2,4% sa baisse sur l'ensemble de la semaine :

* ALCATEL-LUCENT a chuté de 4,94%, plus forte baisse du CAC 40, à 0,789 euro.

La valeur pourrait sortir de plusieurs indices boursiers de référence d'ici la fin de l'année, dont le MSCI Global ce mois-ci avant peut-être le CAC 40 à la veille de Noël, estiment des analystes.

* Le SECTEUR BANCAIRE a largement plombé le marché parisien, l'incertitude liée à la crise de la dette en zone euro pesant aussi sur le marché.

CRÉDIT AGRICOLE a reculé de 2,86% à 5,461 euros, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE de 2,8% à 24,435 euros et BNP PARIBAS de 2,59% à 39,255 euros. L'indice Stoxx des banques de la zone euro a lâché 2,72%.

* STMICROELECTRONICS a abandonné 2,26% à 4,234 euros, le fabricant européen de semi-conducteurs ayant à nouveau démenti un projet de scission de ses activités.

Le groupe a par ailleurs déclaré qu'il n'avait pas l'intention de racheter la part d'Ericsson dans leur coentreprise commune ST-Ericsson.

* NICOX a perdu 6,37% à 2,16 euros après avoir enfoncé la veille en clôture un support technique autour de 2,3-2,4 euros.

* A rebours de tendance, RENAULT (+1,15% à 33,995 euros) a fini en tête des quelques hausses du CAC 40 malgré des ventes en repli en octobre (-21,6%).

Selon un analyste, la valeur profite de la forte hausse de l'action Nissan à Tokyo (plus de 7% en deux jours), le constructeur français détenant 43,4% de son partenaire japonais.

PSA PEUGEOT CITROEN, dont les ventes européennes ont baissé de 5,1% le mois dernier, a en revanche reculé de 1,01% à 4,396 euros. L'indice Stoxx du secteur automobile européen a cédé 0,76%.

* EADS a pris 0,32% à 25,17 euros alors que l'euro recule de 0,5% face au billet vert à 1,2717 dollar.

* DANONE s'est octroyé 0,07% à 48,335 euros. L'investisseur activiste américain Nelson Peltz veut monter au capital du groupe agroalimentaire afin d'influer sur la stratégie, selon le site d'informations Wansquare.

* PAGESJAUNES (+5,78% à 1,829 euro) a repris sa marche en avant après avoir chuté la veille de 12,68% sur des prises de bénéfices. Le titre s'était envolé de 45,5% lors des deux séances précédentes après l'annonce d'un accord sur le refinancement de la dette du groupe.

* ILIAD a grimpé de 2,1% à 126,50 euros, dopé par un relèvement de recommandation de JPMorgan. Le broker a revu son objectif de cours de 155 euros à 160 euros, avec un conseil inchangé à surperformance.

Ses concurrents dans les TÉLÉCOMS ont perdu du terrain, FRANCE TELECOM se repliant de 2,68% à 8,0 euros, VIVENDI de 1,41% à 15,74 euros et BOUYGUES de 0,48% à 17,665 euros.

* RODRIGUEZ GROUP (-12,21% à 3,45 euros) a signé à l'inverse l'une des plus mauvaises performances du CAC Mid&Small après avoir annoncé une chute de 22% de son chiffre d'affaires annuel.

Blandine Hénault et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant