Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en légère baisse dans un climat d'attentisme avant la publication du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed, une information de l'agence Bloomberg selon laquelle la BCE réfléchit à un taux de dépôt négatif soutenant le marché en fin de séance.

L'indice CAC 40 a fini en baisse de 0,09% à 4.268,37 points.

* TECHNIP (-3,36% à 75,41 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, la valeur, sous pression depuis qu'elle a échoué à repasser au-dessus de 80 euros, se reposant sur un support technique entre 75 et 76 euros.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT (-2,01% à 12,195 euros) a poursuivi sa correction, la question de sa dette revenant sur le devant de la scène depuis la dégradation de la note du groupe par Fitch et S&P.

* Les BANQUES de la zone euro (-0,6%) ont pâti de la perspective d'un taux de dépôt qui pourrait passer de 0% à -0,1% selon Bloomberg.

SOCIETE GENERALE a lâché 1,18% à 40,46 euros, CREDIT AGRICOLE 0,11% à 8,779 euros. En revanche, BNP PARIBAS a davantage résisté avec un gain de 0,22% à 53,91 euros.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont profité de la perspective d'une poursuite des politiques monétaires ultra-accommodantes des deux côtés de l'Atlantique, d'autant que Ben Bernanke a réaffirmé mardi que la Fed poursuivrait la sienne tant que cela sera nécessaire.

STMICROELECTRONICS, qui a constaté une amélioration de la demande en octobre après un faible troisième trimestre, a progressé de 4,17% à 5,899 euros, finissant ainsi en tête des hausses du CAC 40.

LAFARGE a pris 2,05% à 53,16 euros, la valeur ayant également rebondi sur sa moyenne mobile à 50 jours, à 51,566 euros.

ARCELORMITTAL a grimpé de 1,12% à 12,63 euros et SAINT-GOBAIN de 0,8% à 38,225 euros. L'indice Stoxx du secteur européen des ressources de base a gagné 0,9%, plus forte hausse sectorielle en Europe, et celui de l'énergie 0,39%.

* L'ORÉAL a grimpé de 0,52% à 125,55 euros. Le groupe a annoncé avoir décidé d'arrêter les activités de sa filiale de vente par correspondance Beauté Créateurs en raison du déclin du marché de la vente par correspondance.

"Cela montre que L'Oréal continue de se concentrer uniquement sur les activités en croissance", commente un trader parisien, estimant que cet arrêt n'aura aucun impact financier pour le groupe au regard de la petite taille de l'activité.

* TF1 (+4,95% à 13,985 euros) s'est illustré en tête du SBF 120 dans des volumes ayant représenté 2,2 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois au lendemain de la qualification de l'équipe de France de football pour le Mondial.

* ZODIAC AEROSPACE a gagné 3,11% à 122,60 euros après des résultats 2012-2013 en nette hausse et supérieurs au consensus, l'équipementier aéronautique profitant à plein de la bonne santé du secteur du transport aérien.

* SOITEC (-7,24% à 1,41 euro dans des volumes ayant représenté 3,4 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 et touché un nouveau plus bas historique, à 1,38 euro, après une perte semestrielle imputable à une chute d'activité qui a conduit le fabricant de matériaux semi-conducteurs à accélérer son programme de réduction de coûts.

* PSA a chuté de 6,96% à 10,165 euros. Selon le quotidien Le Monde, une recapitalisation du groupe à hauteur de 4 milliards d'euros serait à l'étude et la famille Peugeot accepterait de poursuivre des discussions avec le chinois Dongfeng.

FAURECIA, détenu à 57% par PSA, s'est en revanche octroyé 3,4% à 24,82 euros. Plusieurs sources proches du dossier avaient indiqué à Reuters mi-novembre que PSA étudiait la possibilité de céder sa participation dans Faurecia dans le cadre d'un éventuel rapprochement avec Dongfeng.

* AB SCIENCE a encore reculé de 5,36% à 18 euros, portant à plus de 10% sa chute en deux jours, des traders évoquant une certaine prudence avant l'annonce attendue vendredi après-midi de l'Agence européenne des médicaments sur le cancer gastro-intestinal (GIST).

* GAMELOFT a perdu 4,87% à 7,82 euros, Natixis a abaissé sa recommandation sur l'éditeur de jeux vidéo de "neutre" à "alléger", jugeant "particulièrement tendue" la valorisation du groupe, qui a touché un plus haut historique en octobre à 8,42 euros.

* ALCATEL-LUCENT a cédé 3,52% à 2,798 euros, à la suite d'un article de presse selon lequel Nokia a renoncé à racheter des activités de l'équipementier télécoms.

* PIERRE et VACANCES a progressé de 6,44% à 23,31 euros. Société générale est passé à l'achat sur le titre, le broker estimant que la réappréciation de la valeur devrait se poursuivre à la faveur notamment d'une bonne visibilité pour la division Immobilier après un point bas touché cette année.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant