Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a perdu 1,04% à 4.548,72 points.

Il a prolongé ainsi une correction engagée jeudi (-1,46%) après trois séances de hausse (+3,09% en cumul) dans l'attente anxiogène de la réunion, mercredi et jeudi prochains, du FOMC de la Fed qui pourrait décider de la première hausse des taux directeurs aux Etats-Unis en plus de neuf ans ou en préciser le calendrier.

Sur la semaine, le CAC 40 a gagné 0,57%.

* Vedette du jour, MR BRICOLAGE (+5,6% à 13,2 euros) a réduit ses gains en fin de journée après le rejet par l'ANPF, son principal actionnaire, d'une offre de rachat de BRICORAMA au prix de 15 euros par action.

* Les TÉLÉCOMS (-2,24%) ont accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe, les opérateurs étant plombés par l'abandon du projet des opérateurs suédois TeliaSonera et norvégien Telenor de fusionner leurs filiales mobiles au Danemark faute d'accord avec les autorités européennes de la concurrence.

ORANGE a lâché 3,23% à 13,795 euros et BOUYGUES 3,11% à 33,93 euros. Hors CAC, NUMERICABLE-SFR a perdu 1,98% à 43,55 euros et ILIAD, maison mère de Free, 1,08% à 192,9 euros.

* Plus forte baisse du CAC 40, TECHNIP a chuté de 4,48% à 43,115 euros et CGG, deuxième plus forte baisse du SBF 120, a perdu 5,22% à 3,703 euros, les deux groupes de services pétroliers ayant été pénalisés une fois encore par leur exposition au Brésil, dont la note a été dégradée jeudi en catégorie spéculative par Standard & Poor's.

* CARREFOUR (-2,78% à 26,88 euros) et CASINO (-2,61% à 50,02 euros) ont elles aussi été pénalisées par leur exposition au marché brésilien.

* Lesté aussi par le Brésil, EDENRED (-5,28% à 15,97 euros) a signé la plus forte baisse du SBF 120, le titre ayant souffert de surcroît de l'annonce du départ de son directeur financier Loïc Jenouvrier d'ici à la fin de l'année. Le groupe a parallèlement confirmé la nomination de Bertrand Dumazy au poste de PDG, effective à la fin octobre, en remplacement de Jacques Stern.

* ERAMET a perdu 3,62% à 43,135 euros et VIRBAC 4,02% à 192,15 euros après l'annonce par Euronext de la sortie de ces deux valeurs de l'indice SBF 120 à compter du 21 septembre et leur remplacement par DBV TECHNOLOGIES (-0,84% à 63,7 euros) et SARTORIUS STEDIM BIOTECH (+1,01% à 276,0 euros).

* EURONEXT (-1,16% à 40,365 euros) a annoncé jeudi soir la nomination de Stéphane Boujnah comme président du directoire et directeur général pour succéder courant novembre à Dominique Cerruti, nommé en juin PDG du groupe de conseil en technologies Altran (-2,73% à 9,99 euros).

* PSA PEUGEOT CITROËN (+0,1% à 15,67 euros) a signé la seule hausse du CAC 40, Goldman Sachs ayant intégré le titre à sa liste de valeurs préférées (Conviction Lists) de l'automobile.

* ZODIAC AEROSPACE (+2,1% à 28,18 euros) a fini en tête des hausses du SBF 120, UBS étant passé à l'achat sur le titre. Le broker estime que l'équipementier aéronautique est fondamentalement solide malgré son problème de production de sièges et que, dans l'hypothèse du pire des scénarios en termes de coûts, les fondamentaux offrent un potentiel de hausse par rapport au cours actuels.

* MAUNA KEA TECHNOLOGIES a gagné 6,67% à 3,2 euros. Société générale est passée de conserver à achat sur la valeur.

(Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant