Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en hausse de 0,23% à 3.081,74 points, après avoir perdu près de 6% en trois séances, les investisseurs saluant les propos d'Ewald Nowotny, membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, qui a évoqué l'octroi d'une licence bancaire au Mécanisme européen de stabilité (MES) tout en n'étant pas insensible aux résultats inférieurs aux attentes publiés par Apple.

* STMICROELECTRONICS, plus forte hausse du CAC 40, a grimpé de 5,34% à 3,965 euros après avoir cédé plus de 8% lors des séances précédentes. Dans son sillage, CAP GEMINI a pris 1,65% à 27,125 euros.

* Les VALEURS BANCAIRES ont fait office de soutien au rebond du CAC 40, portées par les propos d'Ewald Nowotny, même si les gains du secteur se sont essoufflés au fil de la journée.

CREDIT AGRICOLE a progressé de 1,36% à 2,98 euros, SOCIETE GENERALE de 1,20% à 15,585 euros et BNP PARIBAS de 0,38% à 26,56 euros.

Hors CAC, NATIXIS a bondi de 3,89% à 1,842 euro. L'indice Stoxx des banques de la zone euro a avancé de 0,5% malgré les mauvais résultats trimestriels de Deutsche Bank (-4,09%).

* ARCELORMITTAL a progressé de 0,89% à 11,84 euros après avoir fait état de résultats trimestriels meilleurs que prévu ainsi que d'une baisse de son endettement à la faveur d'une plus-value de cession.

* ALCATEL-LUCENT a signé un nouveau plus bas historique, tombant en séance à 0,866 euro. Le titre a clôturé en baisse de 3,84% à 0,875 euro, lanterne rouge du CAC 40, ce qui porte son repli à plus de 8% sur les quatre dernières séances.

Les investisseurs ont joué la prudence en amont de la publication des résultats de l'équipementier télécoms jeudi et après l'avertissement sur résultats lancé la semaine dernière par le groupe. "Les nouvelles prévisions pour 2012 ne sont pas encore connues par le marché", a relevé un analyste basé à Paris.

* PSA a connu une séance mouvementée, gagnant jusqu'à plus de 4% à mi-séance avant de clôturer en baisse de 2,5% à 6,084 euros. Les investisseurs ont d'abord salué l'annonce d'un nouveau plan d'économies de 1,5 milliard d'euros à l'horizon 2015 avant de sanctionner la dégradation de la note de Peugeot par Fitch.

Par ailleurs, le gouvernement a dévoilé son plan de soutien à la filière automobile qui mise sur le développement des véhicules "verts" mais est déjà critiqué faute de s'attaquer à la compétitivité et de bénéficier de moyens suffisants.

De son côté, RENAULT a progressé de 0,29% à 32,995 euros. L'indice Stoxx du secteur automobile européen a gagné 1,89% pour signer la meilleure performance sectorielle.

* Les VALEURS DE L'AERONAUTIQUE ont souffert du renchérissement de l'euro face au billet au-delà de 1,21 dollar, ne profitant pas de l'annonce par BOEING de résultats meilleurs que prévu.

EADS s'est replié de 1,93% à 27,895 euros, suivi de SAFRAN (-1,44% à 26,655 euros). Hors CAC 40, ZODIAC a perdu 3,3% à 77,57 euros.

* Les valeurs DÉFENSIVES ont rétrocédé du terrain avec le regain de confiance du marché, à l'image de DANONE (-2,18% à 46,955) tandis qu'en Europe le secteur de l'agro-alimentaire a perdu 0,7%, plus forte baisse sectorielle.

* NEXANS (+11,13% à 34,41 euros) a signé la meilleure performance du SBF 120, le groupe visant une amélioration sensible de sa marge au second semestre et ayant annoncé la mise en oeuvre d'un plan d'action "d'envergure" pour redresser de manière structurelle la rentabilité de son activité de câbles sous-marins de haute tension.

* TECHNICOLOR (+3,79% à 1,70 euro) a fait état d'une division par plus de quatre de sa perte semestrielle et d'une croissance de 5,6% son chiffre d'affaires.

* PAGESJAUNES (-6% à 1,316 euro) accuse la plus forte baisse du SBF 120. L'éditeur d'annuaires imprimés et en ligne a abaissé son objectif de chiffre d'affaires pour cette année, mais maintenu sa perspective d'une marge brute opérationnelle comprise entre 470 et 485 millions d'euros, et a dit progresser dans ses négociations sur le refinancement de sa dette avec ses créanciers.

* FAURECIA (-4,53% à 12,12 euros) a pâti d'abaissements de recommandation et/ou d'objectif de cours sur la valeur au lendemain de l'annonce de nouvelles mesures de restructuration en Europe en 2012 et 2013.

* GASCOGNE - La cotation de l'action Gascogne a repris mercredi à la Bourse de Paris, le titre du fabricant de produits en bois et papier clôturant sur un plongeon de 29,65% à 8,35 euros malgré l'annonce d'un accord avec ses banques et son actionnaire principal.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Blandine Hénault, édité par Matthieu Protard

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant