Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, qui a terminé en hausse après un début de séance dans le rouge, les investisseurs ne souhaitant pas rester trop éloignés des marchés d'actions malgré la prudence liée au contexte économique et aux publications d'entreprises.

Le CAC 40 a clôturé en hausse de 0,30% à 3.708,49 points, après avoir touché un plus bas en séance à 3.680,61 points.

* GEMALTO s'est hissé en tête du CAC 40 avec un gain de 4,14% à 68,15 euros sur des achats à bon compte après une baisse de 8,33% au cours des sept dernières séances.

* CARREFOUR a grimpé de 2,22% à 19,32 euros avant la publication jeudi matin du chiffre d'affaires du groupe pour le quatrième trimestre. De l'avis des analystes, le deuxième distributeur mondial devrait accuser un recul limité des ventes de ses hypermarchés en France sur la période.

De son côté, CASINO ne s'est replié que de 0,36% à 71,25 euros malgré le décrochage de ses hypermarchés en France au quatrième trimestre. Ce dernier a été compensé par la progression des ventes à l'international.

* LAFARGE (+1,95% à 47,56 euros) a bénéficié d'un relèvement de l'objectif de cours de Jefferies, de 53 à 59 euros, avec une recommandation à l'achat inchangée.

* SAFRAN a gagné 1,80% à 33,43 euros. Credit Suisse a relevé son objectif de cours de 33 à 39 euros sur le titre, qu'il intègre à sa liste de valeurs préférées.

* Les VALEURS FINANCIÈRES ont pesé sur la cote. Lanterne rouge du CAC 40, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a lâché 2,84% à 32,54 euros. La banque a prévenu que ses résultats du quatrième trimestre inscriraient une dépréciation d'écart d'acquisition (goodwill) pouvant aller jusqu'à 384 millions d'euros, liée à la participation de 50% qu'elle détient dans le courtier Newedge.

CRÉDIT AGRICOLE a baissé de 2,19% à 7,272 euros, AXA de 0,66% à 13,47 euros et BNP PARIBAS de 0,05% à 44,21 euros. L'indice Stoxx des banques (-0,37%) et celui des assurances (-0,86%) ont compté parmi les plus fortes baisses sectorielles en Europe.

* Les VALEURS AUTOMOBILES ont aussi été sous pression alors que les immatriculations de voitures neuves dans l'Union européenne ont accusé en décembre leur plus forte baisse mensuelle depuis octobre 2010.

RENAULT a abandonné 1,86% à 40,815 euros. Sur le SBF 120, PSA a cédé 3,35% à 6,377 euros.

FAURECIA a chuté de 6,06% à 13,03 euros, plus forte baisse du SBF 120, l'équipementier contrôlé par PSA ayant avancé la publication de ses résultats 2012 en raison d'un dérapage de sa dette imputable à la dégradation du marché automobile en Europe.

* PAGES JAUNES a gagné 3,66% à 1,98 euro sur des rachats de positions vendeuses à découvert, ont rapporté des professionnels. Natixis reste à l'achat et relève son objectif de cours de 3,0 à 3,6 euros. Selon Markit, les prêts-emprunts de titres Pages Jaunes représentent 5,0% de son capital.

* IPSOS a bondi de 3,25% à 29,375 euros, le titre clôturant au-dessus de sa moyenne mobile à 20 jours et à un plus haut depuis début août 2011.

* ALCATEL-LUCENT a de nouveau progressé de 0,64% à 1,26 euro, portant son rebond depuis le début de l'année à 25,6%. L'équipementier télécoms a annoncé un contrat de plus d'un milliard de dollars (750 millions d'euros) sur huit ans avec Reliance Communications, le troisième opérateur indien de téléphonie.

* EADS s'est adjugé 0,9% à 32,435 euros. Turkish Airlines envisage de commander des Airbus mais la décision est du ressort de sa direction, a déclaré le ministre turc de l'Economie.

Mardi, la compagnie tunisienne Syphax Airlines a annoncé la commande de dix Airbus pour renforcer sa flotte et ouvrir des lignes vers les Etats-Unis et l'Asie.

* GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT s'est envolé de 12,22% à 13,13 euros dans des volumes très importants, représentant plus de 52 fois la moyenne des échanges quotidiens sur le titre ces trois derniers mois. Le groupe de services à l'environnement a annoncé l'obtention d'un nouveau contrat auprès de la ville de Toulon.

Blandine Hénault, Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant