Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 est repassé au-dessus des 3.200 points, l'indice phare de la place parisienne finissant en hausse de 0,51% à 3.205,28 points après son repli de 3,94% subi la semaine dernière, soutenu notamment par le secteur de l'énergie et les ventes au détail américaines.

* En revanche, les VALEURS BANCAIRES ont pâti des craintes persistantes du marché sur la situation financière des pays périphériques de la zone euro, le rendement de la dette espagnole à dix ans étant passé au-dessus des 6% pour la première fois depuis le début de l'année.

CRÉDIT AGRICOLE a abandonné 4,81% à 3,719 euros, plus forte baisse du CAC 40, suivi par BNP PARIBAS (-4,61% à 29 euros) et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (-3,99% à 17,095 euros). L'indice Stoxx des valeurs bancaires a cédé 1,2%, plus forte baisse sectorielle en Europe.

Hors CAC, DEXIA (-11,54% à 0,23 euro) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, et NATIXIS a reculé de 4,43% à 2,285 euros.

En outre, Citigroup a réduit ses objectifs de cours sur plusieurs valeurs bancaires françaises.

* LE SECTEUR de l'ÉNERGIE a fini en hausse au niveau européen (+0,82%) alors que VESTAS WIND SYSTEMS a bondi de 13,48%, deux groupes chinois envisageant de lancer une offre de rachat sur le fabricant danois d'éoliennes, selon le journal Jyllands-Posten.

TECHNIP (+3,08% à 86,02 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40 et du SBF 120. MAUREL ET PROM a progressé de 2,15% à 12,585 euros, TOTAL de 1,54% à 36,98 euros et CGG VERITAS de 1,35% à 20,65 euros.

GDF SUEZ (+2,87% à 18,475 euros) a annoncé le rachat des 30% d'International Power (+0,73%) qu'il ne détenait pas encore pour 6,8 milliards de livres (8,4 milliards d'euros), une opération qui lui permettra de se renforcer dans les pays émergents. Dans la foulée, il a relevé son objectif de résultat net récurrent pdg pour 2012 entre 3,7 et 4,2 milliards d'euros, contre 3,5-4 milliards auparavant.

* LES VALEURS DOLLAR ont été bien orientées, l'euro ayant touché un plus bas de deux mois contre le billet vert, les investisseurs réduisant leur exposition sur la zone euro. EADS a avancé de 1,49% à 30,67 euros et ZODIAC AEROSPACE de 2,5% à 82,76 euros.

* Illustrant la persistance des craintes des investisseurs pour la situation en Europe, les VALEURS DÉFENSIVES sont restées recherchées. AIR LIQUIDE s'est adjugé 2,21% à 98,48 euros, ESSILOR INTERNATIONAL 1,9% à 66,47 euros ou PERNOD RICARD 1,6% à 77 euros.

* A rebours de tendance, AUDIKA, qui publiait en après Bourse son chiffre d'affaires du premier trimestre, a fini en baisse de 7,47% à 12,01 euros après son gain de 4,68% vendredi.

* SOITEC (-5,4% à 3,326 euros), qui publiait en après Bourse son chiffre d'affaires du quatrième trimestre, a repris sa baisse, portant à environ 34% sa chute depuis mi-mars, alors que la valeur a enfoncé le 4 avril un support technique à près de quatre euros et pourrait se diriger vers son prochain seuil autour de trois euros, selon des analystes graphiques.

* GECI INTERNATIONAL reste suspendue jusqu'à mardi. La société d'ingénierie aéronautique a annoncé vendredi avoir été informée de la caducité d'un protocole d'accord visant à financer le projet d'avion français Skylander et a indiqué qu'elle étudiait de nouveaux modes de financement.

Le projet Skylander est largement sous-financé dans son montage actuel et nécessiterait des dizaines de millions d'euros d'investissements supplémentaires, selon un rapport d'experts que Reuters a pu consulter.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant