Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies mardi à la clôture de la Bourse de Paris, qui est repartie à la baisse, le moral des investisseurs allemands étant tombé en août à son plus bas niveau depuis décembre 2012 et des responsables occidentaux ayant émis des doutes sur un convoi humanitaire russe destiné à l'est de l'Ukraine.

L'indice CAC 40 a fini en repli de 0,85% à 4.162,16 points.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont pâti des interrogations entourant l'économie européenne sur fond de ralentissement en Allemagne et de tensions entre l'Ukraine et la Russie, à commencer par le secteur automobile (-1,35%, plus forte baisse sectorielle en Europe) dans lequel l'industrie allemande est très présente.

VALEO a cédé 2,45% à 87,35 euros, plus forte baisse du CAC 40, SCHNEIDER ELECTRIC 2,04% à 61,54 euros, SAINT-GOBAIN 1,93% à 35,84 euros et RENAULT 1,57% à 57,85 euros.

* Les VALEURS du secteur de l'énergie et du pétrole, très important en Russie, ont perdu 1,04% en Europe dans le sillage des cours de l'or noir (-0,9% pour le baril de brut léger américain vers 18h) mais aussi du spécialiste néerlandais des géosciences Fugro, qui a chuté de 9,97% alors que plusieurs analystes ont fait part de leurs incertitudes sur l'évolution des résultats de la société.

CGG a abandonné 2,55% à 6,611 euros et TOTAL 2,23% à 47,80 euros.

* En revanche, LEGRAND a fini en hausse de 1,66% à 41,455 euros, plus forte des rares hausses du CAC 40. Selon des traders, Barclays a relevé son conseil sur la valeur de "pondération en ligne" à "surpondérer".

* LVMH a avancé de 0,2% à 127,90 euros, la valeur ayant rebondi sur un support technique à 127 euros tandis que des analystes estiment que le groupe garde des fondamentaux solides malgré certains signes de faiblesse.

* TECHNICOLOR a pris 3,53% à 5,518 euros, finissant en tête des progressions du SBF 120. Morgan Stanley a relevé son objectif de cours de 5,30 à 6,10 euros et réitéré son conseil de surpondérer la valeur, le broker se déclarant de plus en plus optimiste sur l'activité de passerelle d'accès alors que les clients reviennent suite à la restructuration de la société.

* ERAMET a grimpé de 2,71% à 88,97 euros avec les cours du nickel (+0,8%), ces derniers profitant notamment d'une baisse des stocks en Chine liée à une interdiction indonésienne sur les exportations de ce métal. (La dépêche en anglais:)

* MONTUPET a accusé la plus forte baisse du SBF 120, avec un repli de 2,94% à 49,18 euros, le titre se reposant sur sa moyenne mobile à 200 jours, à 48,79 euros, dont il ne parvient pas à s'éloigner durablement depuis fin juillet.

* ARKEMA a lâché 1,64% à 55,72 euros. Citi a abaissé son conseil d'"acheter" à "neutre" et ramené son objectif de cours de 90 à 60 euros. "La reconstruction de la confiance pendra du temps", estime le broker, qui souligne que les résultats du deuxième trimestre étaient nettement inférieurs à ses attentes.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Matthieu Protard)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant