Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en baisse, avant la réunion très attendue de la BCE, jeudi, alors que l'inflation a diminué contre toute attente en mai dans la zone euro.

L'indice CAC 40 a perdu 0,27% à 4.503,69 points.

* ALCATEL-LUCENT a encore cédé 1,65% à 2,855 euros, plus forte baisse du CAC 40, au lendemain d'un repli de 2,9% consécutif à l'annonce d'une émission d'obligations convertibles pour un montant global d'un peu plus d'un milliard d'euros.

* AIRBUS GROUP a fini en baisse de 1,14% à 52,68 euros alors que l'euro est repassé au-dessus de 1,36 dollar, à 1,3624 dollar avant la réunion de la BCE.

* BOUYGUES s'est replié de 1,06% à 34,075 euros. L'agence de notation S&P a annoncé lundi abaisser d'un cran la note de crédit long terme du groupe face aux difficultés de sa filiale télécoms, qui risquent de s'amplifier avec le rachat programmé du concurrent SFR par NUMERICABLE (-0,06% à 44,45 euros).

* EUTELSAT (-3,65% à 24,785 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, l'exploitant de satellites pâtissant de la sortie de son capital du groupe espagnol spécialisé dans les infrastructures Abertis.

* SOITEC (-2,55% à 3,06 euros) s'est reposée sur un support technique autour de 3,0 euros après avoir été surachetée au cours des dernières séances suite aux annonces d'un partenariat en Chine et de la validation définitive des autorités sud-africaines à la structure de financement de la centrale solaire de Touwsrivier.

* PSA a reculé de 1,84% à 10,15 euros. Crédit suisse s'inquiète des attentes actuelles autour du groupe qui s'appuient sur un niveau de croissance "ambitieux" de la demande sur le marché automobile européen.

* VALLOUREC a grimpé de 2,28% à 41,06 euros, plus forte hausse du SBF 120, la valeur étant repassée au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours, à 40,07 euros, pour se rapprocher de sa moyenne mobile à 200 jours, à 41,31 euros. Des analystes jugent en outre la valeur intéressante à ses niveaux de valorisations actuels.

* EDF a progressé de 1,65% à 25,50 euros. Société générale conseille la valeur à l'achat avec un objectif de cours relevé de 25 à 33 euros, le broker évoquant le soutien de l'Etat français, qui détient 84,5% du groupe, et jugeant limitée la capacité des autorités à fixer des tarifs de l'électricité en dessous des coûts d'EDF.

* GDF SUEZ a gagné 0,41% à 20,575 euros alors qu'un nombre croissant d'analystes se montrent optimistes sur la valeur. Kepler Cheuvreux, à l'achat sur le titre, souligne notamment l'expansion du groupe en Amérique du nord.

* Le SECTEUR IMMOBILIER a été recherché, des analystes soulignant l'intérêt d'investir dans ces valeurs qui offrent du rendement, dans un contexte de faiblesse des taux, tout en permettant de profiter d'une reprise de la consommation pour les groupes spécialisés dans les centres commerciaux en cas de mesures de soutien à l'économie.

FONCIÈRE DES RÉGIONS s'est octroyé 1,22% à 75,25 euros, ICADE 1,11% à 75 euros, KLEPIERRE 0,28% à 36,20 euros et UNIBAIL-RODAMCO 0,36% à 207,10 euros.

* GÉNÉRALE DE SANTÉ a avancé de 3,93% à 17,20 euros dans la perspective d'une bataille sur le capital du premier gestionnaire français de cliniques et d'hôpitaux privés.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthieu Protard)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant