Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, qui a fini en légère hausse une séance volatile, marquée par la nervosité entourant la situation financière de la Grèce et le repli de l'euro sous la barre de 1,14 dollar, à 1,1352 dollar vers 18h.

L'indice CAC 40 a terminé la séance sur un gain de 0,37% à 5.012,31 points après avoir perdu jusqu'à 1,2% en séance.

* ORANGE a progressé de 3,73% à 14,74 euros, plus forte hausse du SBF 120. Un analyste souligne l'amélioration des résultats attendue pour les prochaines années.

* Dans le même secteur, ILIAD a reculé de 1,38% à 215 euros. L'Arcep, le régulateur français des télécoms, juge risqué sur le plan juridique de réserver à l'opérateur Free, filiale d'Iliad, des fréquences de 700 Mhz pour la téléphonie de 4e génération, selon Les Echos.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE européen (+1,72%) a signé la meilleure performance sectorielle en Europe dans le sillage des constructeurs allemands Volkswagen (+3,08%) et Porsche (+3,03%), soutenus par une note favorable de Deutsche Bank.

PSA a avancé de 2,65% à 17,60 euros, VALEO de 1,56% à 150,10 euros, MICHELIN de 1,4% à 101,50 euros et RENAULT de 1,1% à 91,81 euros.

* Les VALEURS BANCAIRES de la zone euro <.SX7E> (-0,65%) ont pâti des craintes entourant le dossier grec alors que la Grèce doit trouver une solution avant la fin du mois avec ses créanciers pour pouvoir résoudre ses problèmes de liquidités, selon un porte-parole du gouvernement grec.

CRÉDIT AGRICOLE, également pénalisé par Nomura qui a abaissé son conseil sur la valeur d'"acheter" à "neutre", a perdu 3,06% à 13,79 euros, plus forte baisse du CAC 40. SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a abandonné 1,4% à 44,025 euros et BNP PARIBAS 0,16% à 56,65 euros.

* ARCELORMITTAL a reculé de 2,41% à 10,125 euros et ERAMET de 1,82% à 76,52 euros avec les cours des métaux (-0,45% pour les cours du cuivre).

* Le SECTEUR IMMOBILIER européen, jugé surévalué par plusieurs stratégistes, a cédé 0,45% dans le contexte de la violente remontée des taux ces dernières semaines.

UNIBAIL-RODAMCO a baissé de 2,03% à 238,90 euros et NEXITY de 1,71% à 39,12 euros.

* Le SECTEUR européen de l'ENERGIE a cédé 0,55% dans le sillage d'OMV (-8,31%) et de la chute des résultats du groupe autrichien.

VALLOUREC a fini en repli de 3,37% à 23,09 euros, plus forte baisse du SBF 120, et MAUREL & PROM de 1,84% à 7,717 euros.

TECHNIP a toutefois grimpé de 1,9% à 62,23 euros. Un stratégiste juge que les perspectives les plus sombres sont déjà intégrées dans les cours et que la valeur offre un potentiel de hausse "intéressant".

* EDENRED (-1,83% à 23,015 euros) a annoncé le départ prochain de son PDG Jacques Stern, l'artisan de la scission avec Accor qui a donné naissance au spécialiste des services prépayés en 2010.

* ORPEA s'est octroyé 2,89% à 62,23 euros après que le spécialiste de la prise en charge de la dépendance a relevé son objectif annuel de chiffre d'affaires simultanément à l'annonce de l'acquisition de la société allemande Celenus Kliniken.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Pascale Denis)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant