Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies mercredi à la Bourse de Paris, qui a fini en forte baisse une séance marquée par le recul des valeurs liées aux matières premières et les doutes persistants entourant la croissance mondiale.

L'indice CAC 40 a perdu 1,96% à 4.155,34 points.

* Le SECTEUR européen des RESSOURCES de BASE (-6,48%) a accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe avec les préoccupations autour de la demande chinoise.

ARCELORMITTAL s'est replié de 4,7% à 3,144 euros, plus forte baisse du CAC 40, et APERAM de 5,33% à 29,995 euros.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES et FINANCIÈRES ont pâti de leur profil risqué dans un marché plombé par les interrogations entourant l'économie mondiale.

LAFARGEHOLCIM a perdu 4,04% à 32,915 euros, SOLVAY 3,52% à 77,91 euros et VALEO 2,66% à 120,65 euros. AXA a reculé de 3,8% à 19,50 euros et CRÉDIT AGRICOLE de 2,98% à 8,922 euros.

* Les VALEURS PÉTROLIÈRES ont encore abandonné du terrain avec la nouvelle chute des cours du pétrole (-2,8% vers 17h40 pour le baril de brut américain) après les déclarations des ministres saoudien et iranien du Pétrole laissant peu d'espoir d'un accord sur le gel de la production.

TOTAL s'est replié de 1,72% à 39,135 euros. Hors CAC, MAUREL & PROM a baissé de 5,31% à 2,32 euros et CGG de 2,08% à 0,47 euro.

* PSA PEUGEOT CITROËN (+1,46% à 13,865 euros) a fini en tête des deux seules hausses du CAC 40 après avoir renoué en 2015 avec un bénéfice net après quatre années dans le rouge et atteint en avance tous les objectifs de son plan de redressement économique.

S&P a relevé la note de crédit long terme de Peugeot de "BB-" à "BB" avec perspective positive suite à la performance opérationnelle du constructeur en 2015.

* BOUYGUES (+0,12% à 34,675 euros) vise une nouvelle amélioration de sa rentabilité en 2016 après une hausse plus forte que prévu de son résultat opérationnel l'an dernier, porté par le redressement de sa filiale télécoms qui a renoué avec la croissance de ses revenus.

* REXEL (+5,89% à 10,88 euros) s'est retournée à la hausse dans l'après-midi en Bourse, pour signer la plus forte progression du SBF 120 après un avis de l'AMF selon lequel le fonds activiste Cevian Capital détenait plus de 5% du capital du distributeur de matériel électrique.

* ATOS (+3,1% à 66,50 euros) a fait état d'une rentabilité meilleure qu'attendu en 2015 et dit viser une nette progression de sa marge en 2016, grâce notamment à de moindres dépenses de restructuration.

* ALTEN (+2,87% à 49,575 euros)a annoncé pour 2015 une légère hausse de sa marge opérationnelle, après sa récente série d'acquisitions.

* EURONEXT (-7,76% à 34,30 euros) a enregistré le repli le plus marqué du SBF 120, l'opérateur boursier ayant subi les doutes du marché après l'annonce de discussions en vue d'une fusion entre Deutsche Börse et le London Stock Exchange (LSE).

* GROUPE EUROTUNNEL a chuté de 6,62% à 8,975 euros alors que Société générale a abaissé son objectif de cours, se disant inquiet du résultat du référendum sur une éventuelle sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne (Brexit) et sur l'évolution du cours du pétrole.

* STMICROELECTRONICS a fini en repli de 5,09% à 5,02 euros. Moody's Investors Service a dégradé la note de crédit à long terme de STMicroelectronics pour la passer en catégorie spéculative ("junk") en raison des perspectives du groupe en 2016.

* ERYTECH (-4,49% à 19,76 euros) a fait état d'une perte nette de 15 millions d'euros en 2015 et a fait savoir que le groupe avait formulé une demande de mise sur le marché à l'Agence européenne des médicaments pour Graspa dans la leucémie aiguë lymphoblastique.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant