Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse alors que Wall Street, qui avait fortement progressé mardi, bougeait peu après l'annonce d'une inflation stable en septembre aux Etats-Unis.

L'indice CAC 40 a finalement gagné 0,58% à 4.105,09 points, oubliant un accès de faiblesse à la mi-journée dû à une dépêche de l'agence de presse espagnole EFE dont la BCE a contesté la conclusion "hautement spéculative". Selon EFE, au moins 11 banques de la zone euro n'auraient pas satisfait aux tests de résistance menés par la BCE et l'Autorités bancaire européenne :

* GEMALTO (+3,62% à 63,05 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40 à la veille de la publication du chiffre d'affaires trimestriel du spécialiste des cartes à puces et de la sécurité numérique. Le titre remonte depuis mardi, des traders estimant qu'après une dégringolade de plus de 32% entre un plus haut du 26 août et un plus bas à 53,12 euros lundi la valeur offre une "bonne opportunité d'achat".

Les valeurs TECHNOLOGIQUES du CAC 40 ont suivi : ALCATEL-LUCENT a pris 3,12% à 2,048 euros et CAPGEMINI 2,76% à 51,83 euros.

* La SANTÉ (+1,78%) a enregistré la meilleure performance sectorielle en Europe alors que les informations et les rumeurs se multiplient sur la consolidation du secteur. L'allemand Boehringer Ingelheim a fait officiellement savoir qu'il n'était pas intéressé par Omega Pharma, convoité selon Bloomberg par Actavis, SANOFI et le belge Perrigo. SANOFI a gagné 2,39% à 83,43 euros.

Par ailleurs, le spécialiste français des allergies DBV Technologies (-1,16% à 35,74 euros), lui aussi considéré comme une cible, notamment pour Sanofi ou Merck, devait faire son entrée au Nasdaq ce mercredi.

* DANONE (-0,65% à 50,60 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40. Le titre restant techniquement sous pression, il se traite en dessous de sa moyenne mobile 50 jours. Selon des analystes graphiques, la tendance reste baissière tant que la résistance à 53,7 euros n'est pas franchie.

* UNIBAIL RODAMCO a abandonné 0,51% à 193,35 euros sur des prises de bénéfices après un gain de plus de 4,0% au cours des trois dernières séances.

* TOTAL a avancé de 0,37% à 44,59 euros. Le conseil d'administration du groupe pétrolier a désigné le tandem Thierry Desmarest-Patrick Pouyanné à titre transitoire pour succéder au PDG Christophe de Margerie, mort lundi dans un accident d'avion.

* VALEO a gagné 1,09% à 85,97 euros. L'équipementier automobile a enregistré une accélération de sa croissance au troisième trimestre.

Toujours dans l'automobile, PSA PEUGEOT CITROËN (+1,09% à 9,47 euos), a fait état d'un rebond de son chiffre d'affaires au troisième trimestre grâce à une performance vigoureuse en Chine et à un marché européen meilleur que prévu.

* SOLOCAL (+5,21% à 0,505 euro) a enregistré la plus forte hausse du SBF 120, la valeur testant une résistance technique à 0,51 euro après un rebond sur un support à 0,48 euro.

* GENFIT (+1,6% à 40,08 euros) n'en finit pas de monter. Depuis l'annonce vendredi soir par la société biopharmaceutique de l'obtention de nouveaux brevets pour son candidat médicament phare, le GFT505, un traitement d'une cirrhose du foie due à une alimentation trop riche, en Chine et aux Etats-Unis, l'action a bondi de 19,53%.

* EUROTUNNEL a progressé de 3,19% à 9,535 euros après avoir annoncé une croissance de son chiffre d'affaires supérieure aux attentes au troisième trimestre.

* SARTORIUS STEDIM BIOTECH a pris 2,05% à 129,6 euros. Portzamparc est à "renforcer" sur la valeur compte tenu du "bon" niveau d'activité et de la "bonne" visibilité des résultats. La société a publié mardi un chiffre d'affaires en hausse de 13,1% sur neuf mois (+14,1% à changes constants), supérieur aux attentes, et un résultat net en hausse de 14,5% au cours de la même période.

* BIC (-8,0% à 96,0 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après avoir fait état de résultats trimestriels inférieurs aux attentes, le fabricant de stylos, briquets et rasoirs ayant enregistré un ralentissement de sa croissance au troisième trimestre en données comparables, dû au ralentissement de ses activités grand public.

* BIOMÉRIEUX (+1,05% à 78,6 euros) a accru ses ventes au troisième trimestre, dopé par ses performances en Amérique du Nord et sa résistance en Europe, alors que la baisse de ses ventes en Chine a continué de freiner sa croissance dans les pays émergents.

* PIERRE ET VACANCES-CENTER PARCS a chuté de 6,7% à 22,0 euros après avoir annoncé mardi le départ de sa directrice générale Françoise Gri, à l'occasion de la réunion des fonctions de président et de directeur général du groupe de loisirs.

(Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant